Pensine

Je suis l’instant

Il y a certaines essences extraordinaires qui nous mènent hors de notre chemin. Un pas à côté. Juste un pas. Et une autre musique chante à nos oreilles, c’est comme un mot qui démange chiffonné ou froissé, un son qui s’envole une larme affalée un désir bouleversé un enfant qui rit aux éclats, je ressens un éclat une lumière un silence bruyant.
C’est comme.. un bouleversement des couleurs, comme entendre la cascade lumineuse d’un rire quand tout est silence et solitaire.

Sans enfant, sans interruption, sans le monde vivant qui me rappelle que j’existe sur un autre plan. Je serais sur ce chemin empli de lumière où les mots se consument et ont ce besoin d’être posés pour exister. Pour me faire exister.

Je suis sur l’échiquier.
Éveillée.

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement. (Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *