Pensine

Le cadeau des fées

Au milieu de la tourmente, des larmes qui n’en finissent plus et de la dépression qui me tient dans la soudaineté d’un instant explosif, il y a eu ce papillon.
La vie est une vague qui ne laisse aucun répit pour les larmes et l’extase.

papillon sur la main

Pris au portable, je n’avais que lui pour immortaliser l’instant de grâce posé sur ma main

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement. (Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *