Je me sens complètement déphasée.
Nous avons fait tant de route, vu tant de personnes, dormi ou rendu visite à des personnes si différentes et avec chacun des règles de vie à l’opposé les unes des autres, que je ne suis pas encore rentrée. Ni chez moi, ni dans mon corps.
J’ai regardé des liens, tenté de suivre des conversations dont une bien stupidement (pardon) raciste, fait un tour sur Ask, Twitter, Facebook, et au final après avoir lu un article épouvantable qui m’a fait me sentir encore plus en décalage avec l’humanité dont je fais partie, j’ai consciencieusement refermé onglet après onglet. Parfois je ne supporte pas l’humanité dont je fais partie.
Parfois plus rien ne prend sens.

Je ne suis pas là.
Tout me parait.. futile.
Ce qui entoure mon PC et mon bureau me semble en trop. Tout me semble en trop.

Je me sens envahie d’émotions contradictoires et celle qui domine le plus est un vidage dans les règles par les larmes comme j’ai le secret depuis quelques temps. Peut-être aussi que je pleure ce petit, cette grossesse qui vient de s’interrompre et l’épuisement de mon amie.
Je me sens un peu perdue dans toutes ces grossesses arrêtées, cette tristesse qui émerge, ces petits êtres dont la rencontre est repoussée.

Merci à vous tous qui nous avez reçu alors que nous sommes quatre et que rien n’est évident, que tout se base sur des compromis de part et d’autre parce que même proche, une « éducation » est différente, que sans enfants un foyer est plus compliqué car non-adapté, qu’on a du beaucoup éponger le jus d’orange versé, renversé et re-renversé.
Ce fut une semaine chargée, mais formidable à vivre.

Tout s’est bien passé, j’ai apprécié chaque moment où que je me sois trouvée, les enfants se sont éclatés du début à la fin et ne voulaient pas partir. Le seul moment où Hibou a craqué en disant en boucle « j’en ai marre je veux partir », il lui a suffit de prendre un bain chez mon amie pour retrouver ses repères et son corps et de nouveau profiter du plaisir d’être là où il se trouvait.
Ce qui d’ailleurs, fut une leçon importante : écouter ses besoins où qu’on soit.

Je suppose être simplement épuisée, mon corps n’en pouvant plus de tous ces kilomètres imposés.

Mon premier geste dans le jardin, ce matin au réveil.. ? Libérer la lapine de son enclos certes agréable mais petit.
Le temps sans doute, que je retrouve ma propre liberté. Ou que je trouve un compromis qui sauvegarde les plantes, qu’elle ne fasse pas de galerie souterraines sous nos pas, qu’elle ne puisse pas rentrer chez nous.
Je regrette cette belle bête, un peu. Elle aurait été mangée alors je me dis qu’à notre manière on lui offre une autre vie. Mais c’est une vie de non liberté dans la nature, forêt, autre.
Je me débats.

Je crois que je passe mon temps à me débattre. Et l’idée me vient que se débattre ne sert qu’à se faire prendre davantage au piège. Un jour j’arrêterai de parler de lâcher-prise n’est-ce pas ^^ ?
 

gouttes sur une feuille

 

Like

2 Comments:

  1. LN

    Hello … je suis ravie de vous avoir eu …
    J’ai mis de côté le « dommage je traverse que ce soit au moment ou nous traversons des moments difficiles qui me rendent stressée, moins accessible …, le  » dommage que nous n’ayons eu qu’une seule vraie journée, à peine le temps de se re découvrir et pas le temps de reparler à coeur ouvert  » le « dommage je voulais lui demander de me montrer comment me servir de ma machine à coudre toute neuve de 8 ans  » …
    Etc etc
    Nous avons pu nous voir, cohabiter, manger lol renouer suffisamment pour avoir envie de garder la relation à distance … Les enfants sont ravis aussi … et maintenant du repos !

    1. Fait une liste pour la prochaine fois ^^ Dommage en effet, le temps passe toujours très vite.. Et oui, le repos ! Profitez bien de votre we pour ça 🙂

      Ah dis.. je pense avoir oublié mes huiles essentielles dans la cuisine 🙁 Je suis dégoutée et bien sûr en réponse à cet oubli, j’ai mal aux cervicales. Ou alors j’ai égaré ça quelque part dans la voiture mais je ne pense pas, et je me souviens pas de les avoir récupérées de toute façon -_-

      Tu me fileras la recette de tes sablés sitoplé ? 🙂

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *