Il suffit d'un mot

Avec une autre moi

C’est une mauvaise journée. De celle où mon corps m’écrase de lourdeur, appuie sur mes cervicales, m’envoie m’allonger toute la journée pour ne rien faire sinon trainer mon épuisement, m’accable d’une dépression difficile à gérer et des larmes qui ne demanderaient qu’à couler si le moindre caillou devait se présenter sur la route. Rencontrer un caillou entre la chaise et le lit étant improbable, je vais sans doute garder mes larmes.
La dépression sans doute ne passera pas la nuit, je l’ai même accueillie et je l’ai laissée pleurer sur moi. Le temps de la douleur. Le temps de me dire qu’elle passera, comme les autres, me laissant de nouveau libre de courir.

Je déteste profondément cet état, ce yoyo d’une journée à l’autre, d’un instant à l’autre, d’une vie à l’autre.
Demain étant une journée profondément nouvelle, j’attends d’elle de me rendre mon corps, mon énergie, ma vitalité, mon existence. Mes sourires.
Je l’attends éclatante, lumineuse, vive.
Aveuglante d’énergie.
Mais dans ces instants d’écrasement et d’égarement, je me demande si un jour l’écriture me laissera sombrer.
Sans me rattraper.

éclat de lumière sur une fleur

13 Comments:

  1. Keira

    J’espère de tout cœur que tu vas mieux que lorsque tu as posé tes mots. Je suis là si tu as besoin.
    Bisous doux à toi jolie Dame

    Au fait, ta photo est juste splendide ! 😀

    1. Non, c’est vraiment une journée épouvantable. La seule certitude étant que cela finit toujours par passer, je m’y accroche donc 🙂

      Merci pour la photo 😀
      Bisous doux

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *