Il y a dans certains mots, tout le sourire du monde.
Un ami m’a dit Parler avec toi c’est toujours très riche.
J’aime l’idée de la richesse de l’échange..

Demain n’est jamais là, échéance sans cesse repoussée.. on l’attend et puis vient le jour où demain ne doit plus exister.

Alors demain est là. Le voile s’est levé doucement, la mort c’est aussi la vie.. Peut-être que je la rencontrerai ailleurs, que nous aurons un lien différent, plus doux.

Je progresse.
Mon pied s’est soigné, le reste ne s’arrange pas spécialement mais ça viendra forcément. J’ai déposé une photo sur un site de vente que j’avais oublié avoir et qui m’a permis de voir que j’avais évolué sur le plan photographique (si un jour l’une d’elle se vend j’offre du thé à toutes mes connaissances. Si elles se vendent bien, je fais un voyage et je viens tous vous voir. C’est dit.), les mots reviennent doucement, je prends le temps.

J’ai même osé parler dans le groupe où je me suis inscrite, de personnes avec la même maladie que moi. J’ai failli en partir à peine entrée, je suis contente d’avoir résisté à la vague. C’est que je ne suis pas habituée à tant de plaintes.. Ici il est vrai, je me décharge de temps à autre, parfois longtemps, quand je craque. C’est mon espace, ma soupape. Mais je fais en sorte dans la vie de tous les jours, de ne pas envahir. Ni l’espace des autres, ni le mien. Je fais en sorte de conserver une vie joyeuse, de ne pas m’appesantir. Je pense que ma plus grande peur, c’est de trop m’écouter, alors je dose ; m’écouter oui mais avancer.

Ce groupe que j’ai failli quitter, je l’ai finalement pris sous un autre angle : il y a pire que moi. La maladie est différente d’une personne à l’autre, elle évolue par crise, je déteste quand une crise survient et que mon état s’aggrave, mais pour autant je n’ai pas à me plaindre, il y a vraiment pire que moi. Je m’en sors particulièrement bien. Peut-être aussi parce que je n’ai pas l’impression de me battre.

Et donc j’ai osé demandé à ce groupe. Pour mes mains. Si cela faisait bien partie de la maladie, s’il y en avait d’autres comme moi. Qui prennent par exemple une casserole dans leur main, la repose, et leur main garde la position, indépliable. Parce que outre la douleur, c’est effrayant. La tétanie, a dit V.

J’ai malheureusement également appris en suivant des conversations, que le diagnostic posé en dehors de tel et tel praticiens, n’a aucune valeur. Je dois me rendre à Paris, accepter l’idée de passer à 22h peut-être parce que c’est ainsi (je ne vois que ces témoignages de « je suis passée à 22h, je suis partie à 23h,.. pour autant il en faut bien qui passent à 9h le matin non ?)
L’idée fait son chemin.

Ma belle-maman nous annoncé que la grand-mère québécoise de LeChat veut payer le voyage à toute la famille, et voir ses enfants/petits-enfant/arrières-petits-enfants. Nous allons donc très certainement tous partir au Canada à la fin de l’année, et je souris du besoin que j’avais de ne pas faire noël dans ma belle-famille cette année : je suis exhaussée et même plus que cela.. Je vais partir au Canada ^^ Je suis extatique !
Il y a tout de même le bémol des passeports à payer, et je me suis fait la réflexion (oui je continue de réfléchir tout haut avec ma belle-maman. Je ne suis pas récupérable) que nous allions donc encore devoir attendre pour acheter un meuble à Hibou, dont la chambre est dans une immense pagaille ce qui gêne profondément le petit, évidence (non parce que sincèrement, un voyage ou un meuble, il y a futilité dans un sens et importance dans l’autre). Ce à quoi il me fut répondu qu’il y a d’autres priorités parfois et qu’il pouvait attendre.

Si un jour j’écris un livre, je ferai une dédicace spéciale à ma belle-maman.

Camera
NIKON D7000
Focal Length
105mm
Aperture
f/6.3
Exposure
1/160s
ISO
200

Dame Ambre

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement.

(Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

D'autres mots d'hier et d'avant avant-hier

2 Comments

  1. Nous avons une façon de fonctionner un peu différente dans ma belle-famille : une personne tirée au sort (un an à l’avance) va faire un cadeau à une autre. On limite ainsi les frais de ceux qui ont peu de moyen, on tente de faire un cadeau très ciblé, et personne n’est envahi de choses et d’autres 🙂
    Du coup pour le meuble, je ne peux pas « demander » une telle chose 🙂

    J’ai hâte aussi, j’espère qu’on arrivera à s’échapper, se promener, découvrir et bien sûr photographier ^^ Ça va être mon premier voyage \o/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *