Le premier Noël de la sorcière

Le premier Noël de la sorcière

Petit Garçon by Graeme Allwright on Grooveshark

Noël a toujours été un cauchemar pour moi. Le monde s’obstine à le fêter en grosse réunion familiale, parce que c’est l’occasion de se voir tous ensemble, parce que c’est un tel bonheur d’être réunis.. Dans ma famille, ça a toujours été le moment parfait pour reprendre la dispute entamée l’année précédente ou d’en trouver une nouvelle à exploiter. Est arrivé un noël où j’ai ouvert les yeux sur les relations de notre famille, où j’ai observé Tante2 nous crier dessus avant de nous dire bonjour. Un an que je ne l’avais pas vue, il était plus important de ne pas accrocher le sapin posté à la porte d’entrée, pour ne pas mettre des épines partout, que de nous accueillir avec le sourire. Ou Tante1 qui s’engueule avec mari de Tante2, pour savoir si le RAP est une musique de sauvage ou au contraire « géniale quand on n’est pas obtus ». Ou Tantes1et2 dire à ma mère que quand même, elle pourrait faire un effort et s’habiller/se coiffer pour noël un peu classe, quand elle a mis deux semaines pour choisir fièrement sa tenue.

Noël, je crois que c’est une fête bourgeoise. D’abord bourgeoise, ensuite catholique. Une occasion rêvée de sortir des tenues, de recevoir, de se mettre en frais, de tenir un rôle précis, d’étaler ce qu’on a et donner son avis sur tout, de faire beaucoup de bruit, d’être vu. Noël, cette épreuve lourde de conséquence sur l’année qui suit..
Je n’ai pas une opinion de Noël très haute, encore moins des réunions de famille. Je n’y vois que le stress, les engueulades, les tensions, les sourires forcés lors de l’ouverture des cadeaux. J’ai cette terreur d’ouvrir un cadeau emballé, qui ne passe pas malgré les années et me ternit un peu plus ce jour.

Pour la première fois, je vais fêter Noël en famille. La mienne, nous quatre. Cette année, nous allons pouvoir accéder au rêve de Prince : qu’il se lève un matin et que tous les cadeaux soient sous le sapin. Chez mes beaux-parents nous n’avions pas pu le faire, ça posait visiblement un gros problème à ma belle-maman sur l’organisation ou je-ne-sais-quoi-d’autre. Le refus avait eu du mal à passer, elle qui n’arrête pas de dire que Noël c’est pour les enfants.

Je pense avoir surcompensé l’absence familiale et donc les cadeaux des autres membres, parce que lorsque je réfléchis deux minutes à tout ce qu’il y a pour les enfants que nous avons acheté ou confectionné, c’est assez énorme. Je crois qu’ils ne vont pas être déçus !

Noël approche, et je me sens tranquille. Il n’y aura pas de disputes à anticiper, de mots à bien choisir, de repas à préparer pour quinze, de viande à avaler, de tensions dans la maison, de personnes que je ne veux pas voir : Noël, en toute simplicité, entre nous. Un petit repas simple, une buche avec de la mascarpone parce que si quelqu’un me parle encore de crème soja et lait végétal il va pas être déçu de l’accueil, des jeux avec les enfants, de la musique douce, l’ouverture de leurs cadeaux et toute l’excitation de la vie dans leur corps survolté. Nous ne sortirons sans doute pas. Malgré le doux soleil il fait -4°, Prince a une otite qui a failli se perforer et qui doit absolument avoir disparu pour l’avion.

Cette année, je m’entoure de la douceur d’un noël juste entre nous, légèrement gâché par le stress du départ qui me rattrape doucement. Légèrement seulement. Je tiens vraiment à savourer ce certainement unique noël, juste nous.

C’est doux, ce juste nous. Un noël de couple, un noël d’enfant, un noël avec la sorcière que je suis, un noël avec l’enfant que je suis.
Empli d’amour.

sorcierenoel

Like

6 Comments:

  1. Keira

    Je vous souhaite un très doux Noël en famille, profitez en bien ! 😀
    J’en profite aussi pour vous souhaiter un bon voyage.
    Bisous doux

  2. Noël a été pour moi d’abord le moment où toute la famille se réunissait – du côté de ma mère et du côté de mon père.
    Les repas, les discussions, les cadeaux…
    Puis ça a été le moment où je réalisais encore plus la coupure – après mon diagnostic et la séparation puis le divorce de mes parents.
    Ensuite, ça a été l’occasion de créer de nouvelles traditions, avec la famille d’Ours et ma mère et mon beau-père.
    J’ai eu un petit ras-le-bol du « trop offert, trop excitant » de noël un ou deux ans.
    Et cette année, c’est « juste la fête de la famille » et c’est agréable.
    On a réfléchit aux repas qui feront plaisir à tous (les vg comme les omnis), aux cadeaux qui plairont, on prévoit le film du 24 au soir – une nouvelle tradition avec la famille d’Ours …
    J’envisage ce noël avec bonheur et c’est agréable.
    Je te souhaite de te créer le noël qui vous plaira à vous <3
    (Et je suis heureuse que tu as lancé ton instagram pour voir tes photos du Canada, j'ai oublié de te le dire)

    1. Quelle évolution toi aussi, sur les Noëls.. !

      Je te souhaite que celui-ci soit aussi doux que tu le prévoies <3

      (Chouette, tu m'encourages toi aussi à ce que je prenne quelques photos alors, avec le tel 🙂 )

  3. Anita

    Alors cela sera un vrai Noël, tendre et joyeux. Je suis très heureuse pour toi, pour vous.
    (Et j’espère que vous allez pérenniser cette nouvelle « tradition » !).
    Très bon Noël

    1. Je le pense aussi 🙂 Merci beaucoup ! Oh je le voudrais.. Je ne sais pas si on osera l’année prochaine, dire non au seul moment de l’année où tout le monde arrive à se voir. Mais l’espoir, les choix, la vie.. nous le saurons l’année prochaine ou tous les autres Noëls qui se présenteront 🙂

      Je te souhaite également un doux Noël

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *