Parfois je lis un blog dont le dernier post date de plusieurs mois et j’ai envie de lui dire « écris écris t’arrête pas écris », tout est suspendu et ce n’est pas possible ce silence, ce n’est pas possible de rester sans mots quand je suis suspendue, quand je sens les battements de cœur, quand il y a ce don, là, au bout des doigts et que les mots je les attends et qu’au lieu de vivre sa vie ses souvenirs au jour le jour, je dois les vivre à l’envers pour ne pas quitter cette empreinte dans le temps, je reste sur les derniers mots, Je peux rêver. Je peux tout inventer, et j’invente ce qu’elle n’a pas dit, ne pas rester sur le silence, ne pas rester sur mon silence.

J’ai besoin d’écrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *