Il suffit d'un mot

Voyage vers l’Ariège à travers Pyrénées, neige et St Valentin

Kaar Deerge by Sainkho Namtchylak on Grooveshark

route Ariege

Le débordement était un frémissement lorsque je suis rentrée, il avait ce gout de dernière escapade avant trop longtemps ; le voyage fut magnifique et sans regret, j’ai continué mes recherches et j’ai fini par faire face à un énorme découragement. Et puis finalement je n’ai pas pleuré, une sorte d’état grippal m’a clouée au lit et j’agonise depuis lors. Je m’évertue à voir tout de noir, ce qui est une manière un peu idiote de faire la place aux microbes. Je combattrai plus tard, quand je n’aurai plus mal.

paysage de l'Aude

Le petit voyage en Ariège n’a pas été concluant. Ce fut magnifique, enchanteur, et épuisant, mais non concluant. Nous avons vu les Pyrénées et elles nous ont échappées pour une montagne sombre, noire. La ville abandonnée était encastrée entre cette masse et LeChat m’a dit se sentir écrasé. Il avait raison bien sûr, mais j’y ai abandonné un chalet en bois que j’aimais déjà malgré sa petitesse. Le second village, perché sur un plateau à 1000m d’altitude, était blanc d’une neige de plusieurs semaines, et depuis des stalactites sur les rebords des toits coulaient en continue des gouttes d’eau glacées. Le petit soleil qui perçait enfin à travers des nuages particulièrement épais donnait un air de vacances à l’ensemble. C’était là tout le problème : on s’y voyait en vacances, pas à l’année. L’aventure ariégeoise s’est frigorifiée sur ce plateau magnifique et blanc à perte de vue et nous sommes redescendus à travers la montagne, la neige et les hérons. Des hérons… il y en avait tellement plus que lorsque j’ai habité vers Tours, région pourtant particulièrement riche. Nous en avons tant croisés que nous n’avons plus pu les compter : nous étions subjugués. Ils ne se sont pas laissés approchés, et je n’ai pas réussi mes photos, à ma grande tristesse.

Dans le ciel, les nuages regardaient le monde interminablement dans une danse fascinante. Le soleil passait nous voir de temps en temps et repartait, laissant la place à une pluie fine et à des photos piquetées de gouttes. Le paysage aurait pu être désolant, il ne l’était pas. J’ai cet amour du voyage en moi qui me fait voir toute forme de beauté : je me plais partout, en toute circonstance ; c’est devenu entre LeChat et moi, une plaisanterie toute douce quand je lâche soudain un « oh je voudrais vivre là ». Il se moque le fourbe, il se moque. Il attend le paysage qui va suivre, sourire aux lèvres.

nuages

Nous avions laissés les enfants chez leurs grands-parents, et serait-ce là l’apaisement ? Sous un ciel se déversant sur les toits de Carcassonne, nous avons déniché dans un renfoncement d’une rue de la Cité, un petit restaurant merveilleux. Tout de poutres apparentes, il avait ce charme que je recherche dans une maison pour me sentir apaisée. Nous étions le 14 février, et pour la première fois nous avons fêté la Saint-Valentin. Sans enfants, ai-je encore besoin de le souligner ? J’y ai dégusté une salade de chèvre chaud au miel et aux noix, je peux même dire l’avoir savourée. Ce restaurant était le dernier, et pas un instant je n’ai songé à culpabiliser de la dépense. Le mois de mars arrive avec son lot d’angoisses, et ce n’était pas le lieu pour y faire face. Alors j’ai simplement profité de l’instant.

Carcassonne ombres

Carcassonne arbre

Nous avons ensuite filé sur les routes vers l’Ariège, direction les Pyrénées. Une pluie régulière teintait le paysage d’une tonalité grise et triste, je ne me suis attachée qu’à ce voyage, la douceur d’être en mouvements dans l’immobilité de la voiture.

Pyrenees

Pyrenees arbre seul

Pyrenees

Les routes étaient particulièrement bien dégagées alors que nous avions la sensation d’être perdus dans la montagne. La hauteur de la neige était impressionnante, pour certaines photos j’ai du grimper sur le rebord de la voiture pour voir le paysage ! Nous n’avions absolument pas prévus des vêtements adaptés à la situation climatique, on a eu un peu froid.

ariege route neige

ariege village neige

Et puis nous sommes repartis. Nous ne sommes pas repassés par Carcassonne, nous avons suivi une route plus montagneuse, accidentée parfois, grandiose et à un moment littéralement écrasante. Je n’ai pas pu photographier les falaises à mêmes la route que celle-ci traversait comme de mini tunnels, mais c’était majestueux. Et je me suis souvenue avoir emprunté cette même route, vingt cinq ans en arrière avec ma mère, lorsque celle-ci nous faisait traverser le Sud de la France et les Pyrénées. Je ne me demande plus d’où me vient cet amour des voyages, il fallait bien quelque chose de positif venant d’elle.

brouillard pyrenees

route pyrenees

route pyrenees

Nous sommes arrivés à la nuit sur Perpignan, et ma foi la suite de cette Saint Valentin nous appartient 😉
(mais sachez que depuis, nous agonisons sous les griffes de la grippe et que je sors enfin de mon antre fiévreuse)

10 Comments:

  1. Carcassonne, j’y ai grandit – en tout cas tout près – et Perpignan, et bien, tu sais…
    J’espère que vous reviendrez par chez moi quand il fera meilleur et que cette fois, vous vous arrêterez. :-*

    1. Elle est belle, la Cité de Carcassonne.. je l’ai visitée lorsque j’avais une dizaine d’années..
      Oh pas d’inquiétude, ça se fera ! Ce n’était pas un timing correct cette fois, simplement 🙂

  2. Anita

    J’aime bien ce récit de voyage.
    Moi aussi je me sens finalement « écrasée » par certains paysages. Ce que j’aime ce sont les marais, la mer…

    1. J’aime partager ces quelques voyages que je peux faire, je voudrais en faire bien davantage ! Ravie qu’il t’ai plu 🙂

      Je me sens facilement écrasée par la garrigue, comme si ce sol trop sec m’empêchait de vivre pleinement. Pour autant y passer des vacances, j’aime. Je trouve les marais superbes (ceux de Louisiane me font rêver.. je donnerais beaucoup pour m’y rendre et faire des photos). Tu habites en bord de mer ?

    1. Il faudrait quelques conditions, de grands terrains pas chers, ou des maisons de plain-pied.. Parce que ça serait assez idéal, avec le superbe soleil que tu as chez toi 🙂

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *