dessin calamar

Mon enfant de trois ans dessine un calamar, un vrai sans aide et sur modèle jouet, mon enfant de six ans lit un livre de philosophie pour les enfants de douze ans. Ils font ce qu’on pourrait croire hors de leur portée, et moi je n’arrive pas à écrire chaque jour, un bout de cette histoire qui sort trop de choses de moi. Je me noie dans un rêve qui m’a remise face à mon exploit d’hier et qui m’abandonne sur le chiffre trois que je ne comprends pas, ça veut dire quoi trois quartiers de clémentines grosses comme des pamplemousses, ça veut dire quoi trois éclipses pour moi, ce trois obscur me harcèle je voudrais savoir.
J’ai emprunté un livre de dessin et je l’ai oublié, abandonné à côté de moi et j’hésite à en faire des photocopies, est-ce que je peux avoir ce temps de dessiner, d’apprendre et de retrouver ce sentiment de plénitude par le crayon, est-ce que je peux dessiner, écrire, créer et coudre une jupe, trouver des tissus pour avoir plus de trois taies d’oreiller et en licencier trois pour abandon de poste usure, est-ce que je peux trouver des doigts pour terminer la trousse de toilette qui use les miens, des jouets pas chers pour mes enfants qui rêvent à deux d’avoir tous les playmo de la mer, de la pâte à modeler pour remplacer l’unique pot esseulé et un peu durci, est-ce que tu seras là si je ne viens pas dans ta réalité, que les mots n’auront pas leur voix, est-ce que je serai là si je m’évade et que la vie tombe et qu’il n’y a plus aucun visage plus de nudité ? Les murs sont moches des rêves avortés.

Mais merci tu sais. J’ai aimé plonger mes mains gelées dans le linge chaud bouillant, entendre les pas de LeChat et ses clés teinter et la porte s’ouvrir sur son sourire, j’ai aimé profondément mes enfants et les questions sur l’éclipse et répondre aux questions, c’était doux si doux de parler avec Chevalier, l’écouter, parler et recevoir en offrande son inconscient.

J
e serai demain, avant cette maison qu’il me reste à nettoyer, je serai à tendre mon esprit dans mon corps. Le qi gong me sauvera de ce week-end beaux-parentesque ou ne sera pas. J’appréhende mon demain.

Like

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :