Lâcher un caillou, écouter

.. le vide

rapace ciel

J‘ai tant dormi que j’ai laissé partir la matinée sans y participer et je déteste ça. Alors j’ai peut-être compensé un peu, cela expliquerait la frénésie de tri qui a suivi. Un passage à la déchetterie fut nécessaire, ainsi qu’un gros dépôt pour les vêtements et c’est fou vraiment, ce qu’on entasse pour rien.
Le salon respire, même si nous sommes loin d’avoir terminé. Et puis tant que la pagaille organisera elle-même mon espace couture, il n’y a aucune chance que le salon semble rangé, je dois bien l’admettre.

J’ai eu besoin d’établir une liste réelle de ce qui me sert de garde-robe, ce qui m’a permis de mieux voir où je dois encore faire un tri. Je ne pensais pas avoir autant de choses, c’est incroyable. J’attends que débute l’été – je suis optimiste dans la vie je songe à un été que je n’ai pas vu depuis trois ans – pour mieux voir ce dont je ne me sers pas.

Manteau hiver : 1
Veste printemps/automne : 1
Vestes : 3 (2 en laine, 1 légère)
Pulls : 5
Hauts : 14
Chemises : 2
Jupes : 5
Robes :8
Pantalons : 12 (3 jeans, 6 étés, 3 d’intérieurs)
Chemises de nuit : 2
Nuisettes :2
Peignoir : 1

Total : 56

Il serait bien que je réduise les pantalons, sans doute les hauts. Je n’ai clairement pas besoin de douze pantalons, de huit robes ni de cinq pulls, mais je me confronte à une difficulté : ce que je mets davantage s’use plus vite avec les lavages – j’ai d’ailleurs deux pulls fatigués, que je garde parce que je les aime mais qui bientôt vont se trier d’eux-même vers la poubelle.

Je suis complètement épuisée. J’ai continué parce que dans le rythme et n’ai pas su doser, m’arrêter ; j’ai fait les gâteaux pour le petit déjeuner et je me suis assise, trop lasse et bien sûr les pensées sont revenues. Et je tourne dans tous les sens les mots de l’institutrice qui ne comprends pas, décidément, que nous soyons autant sur son dos, qui ne supporte plus les parents – ce sont ses mots. Pourtant, nous nous sommes retenus et elle ne le sait pas, pourtant il lui a parlé avec calme, sans agressivité et surtout sans lui retourner la sienne, pourtant nous ne nous sommes déplacés que deux fois, parce qu’elle tirait les cheveux des gamins, et cette fois parce que nous sommes contre le fait qu’elle supprime la récréation aux enfants (les empêchant par la-même de gouter à 10 heures, puisque c’est interdit de gouter dans la classe). Pardon, vraiment, de faire attention autant à notre fils mais on se demande bien à quoi servent les lois qui protègent les enfants. Je continue de tirer la situation dans tous les sens et elle finira par rompre si je ne trouve pas comment le changer d’école – parce que l’instit qu’il a cette année, elle n’est pas si mal par rapport aux autres.

J
e me suis égarée dans l’écriture, être partie de chez moi et avoir reçu du monde m’a fait rompre avec le processus et depuis la fatigue a pris toute la place – ne parlons pas du tri. Ce n’est que temporaire ça l’est toujours, mais je suis déstabilisée par cette rupture.

Je cherche mes mots.

Like

12 commentaires sur “12”

  1. Je comprends … dans une moindre mesure (et parce que j’ai été une accumulatrice avant …) je le fais petit à petit … parce que quand des vêtements ne servent pas sur une année entière ..ils ne serviront pas … après un autre problème … ce que l’on m’a donné/offert … j’ai plus de difficultés à m’en séparer mais je progresse …
    Et oui l’autre souci c’est que si on a peu de fringues (moi c’est côté pantalons) ils s’usent plus vite et doivent être remplacé plus vite … en dehors du pantalon tu as pu garder d’autre trucs ? et Pour les enfants ?

    1. J’ai gardé les collants super doux et chauds (merciii), la jupe (euh une ou deux ? Sais plus, dans le même temps une autre amie m’a filé des vêtements et ça m’a perdue) étaient trop serrés à la taille (rien à faire, j’ai perdu du poids mais j’ai toujours mon ventre rond ^^. Ça m’a rendue triste, la noire avec des fleurs je l’adorais.. mais ça serrait trop.) ! J’ai gardé deux pantalons, un jean gris et un superbe noir à rayures fines (j’ai toujours adoré ces pantalons là, ils font de belles fesses :p ).
      Pour les enfants j’ai conservé à peu près tout au départ, et puis j’ai du faire un gros tri dans les armoires ça ne tenait plus. J’ai enlevé tout ce qui était trop petit (6 ans, mis chez Hibou du coup), tâché, troué ; de ce que tu m’as passé on a gardé beaucoup puisque la bonne taille actuelle (8 ans), il y avait aussi pas mal de vêtements trop grands (8/10 ans) qui ont été mis de côté. Oh d’ailleurs j’ai fait une photo y’a 10 jours avec le déguisement cars qui a eu un énorme succès, je voulais t’envoyer je n’ai toujours pas fait ^^ » (pas réussi à photographier Hibou avec la crête de dragon/dinosaure, mais il a adoré ça).

      1. merci merci savoir que ça a plu au enfants me fait chaud au coeur … cette visite express aura servie quand même. Pour les photos benh oui évidemment je veux bien… finalement c’était marrant ce saupoudrage de petite chose quelques livres, quelques déguisements, quelques jouets quelques vêtements … plus de trucs à découvrir et à enchanter de rires d’enfants. Il aime le pyjama phospho … je te demande car ça Corwin adorait … quand au collant chaud … je m’étais pris le même moi qui suit frileuse je le mets beaucoup… enfin moins depuis mai lol … plein de bisous doux et dis moi si tu repasses ..;

        1. Toujours pas fait, je tente de t’envoyer les photos dans le we !
          Ils se sont régalés ^^ Je n’ai pas encore tout offert, petit à petit c’est mieux vécu 😉
          Oui le pyjama lui plait tu penses ^^ mais en ce moment il dort sans rien donc il l’enlève au lit (je sais pas comment il fait, moi j’ai froid).
          Pas au programme pour l’instant, mais plein de bisous à vous 🙂

  2. J’ai beaucoup pensé à toi lorsque j’ai entamé le tri de la garde-robe… j’ai évacué une manne à linge débordante et quelques paires de chaussures, j’aurais pu faire davantage mais chaque chose en son temps. Je suis un écureuil à la base, et je déteste faire les magasins… alors éliminer n’est pas facile 🙂
    Certains vêtements, je ne les mettais plus depuis 10 ans car devenus trop petits… maintenant je peux enfin les remettre et donc je suis contente de les avoir gardés ! C’est par contre sans état d’âme que j’évacue ceux devenus enfin trop grands, j’ai juste gardé un pantalon « témoin » pour la fierté de voir d’où je reviens (c’est un peu ridicule mais ça *concrétise*).

    1. J’ai le même souci, je déteste faire les magasins et je ne veux pas gâcher 😡 On a trouvé une astuce avec LeChat : ce dont on n’a pas besoin dans l’immédiat mais qui peut servir, on l’a mis de côté dans un sac « pour plus tard ». Ca a l’avantage de ne pas encombrer le placard, de ne pas s’user avec les lavages répétés. J’ai mis un pantalon de côté comme ça, quelques chaussettes, etc. Quand ce dont je me sers sera trop abimé, hop j’aurai déjà. LeChat a mis deux tee-shirts, des chaussettes également.. c’est vraiment pratique.

      Moi aussi j’ai conservé des vêtements, pendant huit ans.. contrairement à toi je ne rentre toujours pas dedans ^^ J’ai accepté de virer cette fois.
      Ce n’est pas ridicule d’avoir gardé 🙂 Je comprends complètement.

      C’est amusant, chaque fois que je suis dans ce genre de démarche, je pense à toi aussi 🙂
      Comment tu vas ?

      1. On en avait déjà discuté un peu je crois : j’ai pas mal de vêtements (ou autres objets) que je ne peux pas donner car personne n’accepterait des trucs si usés/tâchés/abîmés ! Du coup je ne les élimine pas : ce serait gâcher, puisque moi je les mets ^^
        Maintenant j’essaie de changer un peu car je me dis qu’il y a sûrement une question d’estime de soi là-dedans aussi…

        Mon « sac pour plus tard », c’était carrément une partie fossilisée de la penderie ! Cette partie existe toujours mais s’est drastiquement réduite et son contenu a évolué… la démarche d’allègement se poursuit, dans tous les sens du terme 🙂

        Oulah, ‘comment je vais’ c’est une question trop longue à répondre pour cette après-midi ! Disons qu’il y a plein de choses qui bougent, j’ai l’impression d’être à une charnière entre deux cycles de vie. L’évolution va dans un sens qui me plaît, il y a « juste » le sommeil qui s’obstine à me fuir… parfois j’ai l’impression que je vais imploser de fatigue :-/

        1. Oui en effet 🙂
          Pour les vêtements abimés/tâchés (=pas donnables) je découpe et j’en fais des chiffons. Maintenant que nous nous en servons comme éponge, nous en utilisons beaucoup. Sinon, je me souviens qu’à Nîmes, quand j’aidais au tri des vêtements au Secours Populaire, tout ce qui était tâché (et donc pas vendable) était revendu au poids à des entreprises (comme des garages). Rien n’était perdu. Ce que je ne sais pas, c’est si d’autres associations le font..
          Du coup, je trouve que ça décomplexe pour donner ce qui est abimé 🙂

          Oui.. comme toi j’ai longtemps gardé ce qui était usé etc et puis c’est quand j’ai eu des enfants que LeChat m’a fait remarquer que leurs vêtements abimés, on ne pouvait pas les garder, que ce n’était pas bon pour leur estime de soi.. La claque ^^ J’ai mis du temps à me l’appliquer je dois dire.. Le cheminement est lent n’est-ce pas 🙂

          Je compatis pour le sommeil, je n’ai pas trouvé de solutions moi non plus..
          Je suis contente de voir que la vie bouge dans un sens qui te convient bien, contente de te voir repasser sur le net aussi ^^ Ça faisait bien longtemps que nous n’avions pas discuté, ça me manquait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *