sirop de coquelicot
 
LeChat s’est levé d’un coup en me disant je reviens. Il est revenu en effet, comme ça, avec une brassée de coquelicots. Il en a fait une tisane pour m’aider à dormir – ce n’était pour moi, pas plus buvable que les autres infusions que les gens bien adorent boire – et puis un sirop. Et un sirop de coquelicot, ça a un peu le gout de la mûre : il y a vraiment là de quoi en ramasser des brassées.
 

Récolte : elle l’explique merveilleusement ici

Utilisation : toux sèche, mal de gorge, et en cuisine

Préparation :
. 200g pétales de coquelicots
. 250ml eau
. sucre (autant que de jus tamisé)

Le sirop :
– Porter l’eau à ébullition, ajouter les pétales. Laisser infuser 10 minutes, avec un couvercle. Filtrer.
– Peser le jus obtenu et ajouter autant de sucre, mélanger. Porter à ébullition, 5 minutes.

Ce sirop se conserve un an dans un endroit frais et sec.
 

Ils disent les fous, qu’il n’y a pas de risque à utiliser le coquelicot, pas d’accoutumance. Ils ont TORT.
Je suis accro. Je n’ajoute même pas d’eau, je me délecte d’une cuillère.

Le plus difficile, trouver un champs sans y soupçonner des pesticides.. Ceci mis à part, précipitez-vous ^^

 
Source : Cuisine Campagne
 
 

Like

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :