En poussant les heures

fête des mères main

 

Dans le soleil et les rafales de vent, nous avons laissé la voiture et sommes partis à la recherche des coquelicots. J’avais besoin de traverser cette journée particulière hors des représentations qu’on s’en fait et hors de la maison – emmurée. J’avais écrit vous savez – et puis j’ai effacé ce qui dissonait. Mais ce qui n’allait sans doute pas, c’est que je n’avais pas l’envie véritable de cette écriture. Il y a dans la fête des mères un instant indéfinissable dans lequel je ne vis pas. Je ne suis pas concernée. C’est la fête des Autres, si ma belle-maman est présente alors c’est sa fête à elle. Je ne sais pas être présente. J’ai la joie profonde de le fêter cette année en famille, juste nous quatre, et cela m’a permis de m’investir émotionnellement davantage. J’apprends la fête des mamans, sans une autre maman autour de moi. Précieux.

Ce fut ma plus jolie fête des mamans, à courir sur les longueurs des chemins caillouteux, les pieds dans les champs et dans les arbres à cueillir des cerises, suivre des papillons et revenir avec quelques coquelicots.. J’ai cette fois photographié les étapes du sirop, que je vous partagerai pour le plaisir des yeux.

Prince et LeChat ont beaucoup discuté, et il a su lâcher-prise sur ce qui devenait trop lourd pour lui : le cadeau n’était pas terminé, et ce n’était pas grave. Il parle encore un peu de le faire plus tard avec moi, mais je crois que la pression a été trop grande. Depuis qu’il me l’a offert en milieu de matinée, il est redevenu plus calme, plus agréable avec son frère. Il a retrouvé un peu de zénitude, il n’a plus ce poids. Il restera ces deux pages blanches, souvenir exact de ce que nous sommes tous : imparfaits et emplis d’amour.

Like

2 commentaires sur “2”

  1. Oh comme j’aime ces quelques lignes et comme je te comprends. La fête des mamans devrait être toujours savouré ainsi, avec aucune belle-maman autour, aucune autre maman pour nous piquer la vedette…! Bel article.

    1. Et pourtant, qu’est-ce que ce n’est pas évident ça.. il y a tellement de mamanS dans une famille que souvent on en profite pour tous se voir ce jour-là.. et on en perd l’accès à sa singularité..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *