La plénitude d’Usson

coquelicots rue UssonDans une petite rue montante de Usson

 
Je venais de m’énerver pour du cacao qui n’était pas sur la tartine, à l’emplacement exact qu’il souhaitait. C’était mon troisième essai et j’en ai eu marre vraiment je voulais tout abandonner, le laisser se débrouiller avec sa tartine de faux beurre et de cacao-pas-comme-il-voulait, et remettre cette fichu boite jaune au milieu des fourmis dans le placard.
— Tu sais tu es la maman rêvée pour un enfant.
Mon petit Prince m’a apaisée avec cette phrase si simple et si douce.

Et je crois que cette journée, c’est un peu de cela, ce rêve de maman. Nous nous sommes échappés quelques heures pendant qu’ils étaient à l’école et c’est les yeux dans le soleil que nous avons crapahuté dans les herbes, les pierres, la chaleur montante et le chant des merles. Quelques douleurs survenues en pleine descente que je ne comptais pas dévaler sur les fesses, l’honneur fut sauf, et ce fut tout. Je tairai le corps épuisé, je ne veux même pas en effleurer les contours. C’est que demain, nous repartons. Nous profitons du soleil et de quelques jours de congés puisqu’il va travailler de nuit, pour marcher sans enfants et se refaire, enfin, des randonnées dans la région.

Il me semble que c’est la première fois depuis qu’ils sont nés.

Nous sommes donc partis à la découverte de ce village magnifique de zénitude : Usson, dans le Puy-de-Dôme. Les rues ne sont pas larges et le hasard nous a fait croiser une voiture : il renvoie cette image parfaite de vacances en été.
 
Usson portail

portail Usson

Usson rue lampadaire
Les lampadaires étonnants ont tout de suite attirés mon œil : une salamandre, effigie du roi François 1er. J’y vois personnellement une gargouille !
Le village, classé parmi les plus beaux de France, est sur une colline, perché sur un pic volcanique.

« Fille d’Henri II et Catherine de Médicis, Marguerite de Valois (son frère Charles X aimait la surnommer Margot) fut mariée en 1572 à Henri de Navarre (futur Henri IV) dans le but de réconcilier catholiques et protestants. L’inverse se produisit, puisque cette union fut même l’une des causes de la Saint-Barthélemy. Chassée de la Cour par Henri III pour ses intrigues avec la ligue catholique et pour ses aventures galantes, cette femme cultivée, auteur de poèmes et de mémoires et qui savait traiter la politique, tint une brillante cour à Nérac, sur les bords de la Baïse, avant d’être enfermée par Henri IV au château d’Usson, de 1586 à 1605. Dix ans plus tard, elle mourait à Paris, à l’âge de 62 ans.

Sur l’émail d’une plaque de lave dressée en son honneur à l’entrée du village, il est écrit : « Puis la légende s’empara de moi pour l’opprobre ou la passion. Symbole ballotté dans l’histoire de France jusqu’à ne plus me reconnaître, je devins la romanesque Margot victime de la jalousie maladive d’hommes trop lourds des convenances du monde ». »
Source

«J’aimerais que vous imaginiez alors la citadelle d’Usson, de pierre noire et froide surgie d’un Moyen Age tumultueux et violent, une sorte de phare d’Alexandrie en contrepoint, un symbole si contraire aux aspirations spirituelles de la cour.» La reine Margot.
 
salamandre Usson

usson chemin pic
 
Ma passion pour l’histoire, pour ces personnes extraordinaires, lettrées, m’a repris entre les pierres dévastées de cet ancien château. Car elles sont toujours là, entre les racines des arbres.

Nous avions commencé à suivre le chemin indiqué [photo de droite] et puis un passage m’a attirée et nous avons fait le tour de la colline en grimpant, l’herbe remplaçant la terre et les pierres [photo en dessous]. Un peu escarpé parfois, tout de même, ce chemin. Il n’avait pas été emprunté depuis très longtemps et nous avons gouté au silence des lieux.

Des plantes poussent à l’envie sur les murets, les jardins naissent entre des mains connaisseuses.. je suis en amour de ce village.

chemin Usson

pierres Usson

Usson banc
 
Dans le cimetière, un merle chantait. Envolé lorsque nous avons avancé sur le chemin, nous l’avons retrouvé au même endroit au retour.

merle

 
Nous avons eu la surprise d’arriver en haut de la colline, dans le dos de la vierge qui surplombe le village – dédiée aux Aviateurs. La vue était superbe – même si on y peut voir surtout des maisons et des villes, dont la mienne sur la toute la partie à droite. Je n’ai pas très bien géré la luminosité, et le paysage a des couleurs un peu étranges, bleutées..

paysage Usson

saut

 
LeChat a tenu à escalader la statue surélevée de la Vierge à l’enfant, bien sûr – la mise au point à l’arrache, aie. Nous sommes redescendus par le chemin véritable, bien plus court et avec tout autant de trésors à observer, une végétation luxuriante. Une des branches m’a d’ailleurs rappeler une photo de Blanche..
 
branche foret Usson

branche pointe foret Usson

branche lierre foret Usson

 
orgues basaltiques Usson
 
Un autre petit chemin sur le côté.. décidément nous aurons fait cette visite à l’envers de ce qui était prévu. De ce côté-ci, les orgues basaltiques : la butte d’Usson est un très vieux volcan. La citadelle – détruite – fut construite dans cette roche noire.

orgues basaltiques Usson 1

eglise Usson
 
De retour vers l’église, fermée, nous avons eu une frayeur : l’horloge indiquait 11h45, ce qui était impensable pour être à l’heure à la sortie des deux écoles.. elle avançait de trente minutes, nous avons couru pour rien ^^
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tilleul immense Usson
 
Finalement rassurés sur l’heure, mais malgré tout légèrement un peu à la bourre, j’ai pris quelques photos très rapidement de ce gigantesque tilleul – j’ai cru y voir Totoro passer.. ! La photo ne lui rend pas hommage, malheureusement. LeChat à côté tout de même, ça donne un aperçu..

tilleul Usson

tilleul ombre Usson
 

J’espère que la visite vous a plu 😉
 
 
 

3 Comments:

  1. Dis donc, c’est superbe par chez toi non ? Toute cette verdure, cette lumière, ça me fait du bien. Ici, pas beaucoup de vert, d’arbres, d’herbe, il n’y a pas tout ça. Et la luminosité est étrange… Soit absente, soit trop brûlante. Merci.

    1. Superbe est le mot, je suis folle de cette région 🙂 Nous sommes en Auvergne, et il a tellement plu ces derniers temps que la végétation s’en est donné à cœur joie. La chaleur s’est enfin installé, c’est le moment d’en profiter avant que tout ça manque d’eau !

      J’imagine sans mal le dépaysement que ce doit être pour toi.. Ça te manque parfois, les paysages que tu connaissais enfant ?

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *