Girly mon carnet ? Grmlml

C’est que parfois, je suis obéissante. Un claquage musculaire dans le mollet, ça veut dire rester au repos. Et j’ai fait ça toute la journée d’hier, et toute cette journée-ci. Et je sens poindre les autres futures journées de la semaine si je veux voir venir nos vacances ailleurs que dans un fauteuil. Ça, et mes mains qui ce matin me faisaient hurler, ça complétait bien mon tableau de ras-le-bol.

C’est que parfois, l’obéissance me saoule. Vraiment fort. Je suis une très mauvaise malade. C’est donc debout, parce que je ne sais pas travailler assise, que je me suis lancée sur l’envie irrésistible (après avoir vu un carnet sur Pinterest – et créé un tableau pour aller avec le-dit carnet) d’en customiser un affreux avec des souvenirs anciens lors d’un travail encore plus ancien.
Blanche, ça va te parler 😉

carnet origine

J’ai trouvé une page dans le magazine Flow, je l’ai découpée, j’ai retrouvé les petites feuilles colorées que LeChat m’avait offert un jour de fête des mères en me disant que j’en ferai quelque chose – il n’avait pas tort, il m’a juste fallu une année pour trouver.
 
carnet et les outils

Ça n’a pas donné ce que j’avais en tête essentiellement parce que je ne sais pas ce qu’il y avait, j’ai suivi mes doigts sans savoir ce que j’allais faire et j’ai trouvé une utilité extraordinaire à Flow dont j’aime beaucoup les photos – ceci afin de répondre au besoin de ne pas entasser dans ma maison.

Les photos ne rendent pas du tout la réalité c’est frustrant..

Le résultat pas si mal pour un premier carnet, une première customisation et un premier élan de créativité sans me dire que j’allais tout rater, m’a valu un « c’est très fille » de la part de LeChat.
C’est pas le carnet du siècle, la prochaine fois je ferai ça plus joli et mieux pensé, mais tout de même ça ne méritait pas un « c’est très fille » -_-
 

carnet 1b

 
carnet 2
 
J’ai découpé des mots, un peu au hasard, un peu pensés.
Paris papier s’enthousiasme ensemble Aimerez-vous lâcher-prise excitant question relativisation créativité Cela se voit, non ? conscience
 
carnet ouvert
 
carnet ouvert mots collés
 
carnet ouvert papillon

 
Je me suis assise, je n’avais plus de raison de faire comme si. L’instant retrouvé m’a fait dire que je n’aurais pas forcément du me lever.
Je suis une très mauvaise malade.
 
 
 

Edit :
Je pense mal vivre le « c’est très fille », comme si je me refusais, n’avais pas le droit, n’acceptais pas ce qui pouvait être rose à paillettes – d’ailleurs je trouve ça moche, pardon pour ceux/celles qui aiment.
Ensuite parce que cela implique qu’un homme ne pourrait pas aimer ce carnet, comme s’il était genré.
Je réagis vraiment mal à ce genre de clichés, et LeChat ne m’a jamais habituée à cela.
Discussion à venir avec mon homme 😉

 
 
 

Like

4 commentaires sur “4”

    1. Toujours d’actualité c’est fou ! Je n’aime pas non plus, ça m’a d’autant plus étonnée de la part de LeChat qu’il n’est pas du tout à catégoriser d’habitude ^^

      Merci 🙂 Je l’aime dans tous les cas beaucoup plus que la Joconde qui ne m’a jamais plu (un autre style d’art, finalement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *