École à la maison – cours sur la pollution

mappemonde école à la maison
 
Si Prince prend la fuite quand il s’agit des maths – qu’il maitrise pourtant – ou du français – qu’il maitrise tout autant – ou tout ce qui semble de près ou de loin ressembler à l’école, dès qu’il a la sensation que je sors du chemin tracé par l’EN, il a une vivacité extraordinaire : son épanouissement ne fait alors aucun doute – ce qui me rassure sur le fait de faire l’école à la maison.
J’ai trouvé ce site, qui propose des cours gratuitement du CP à la Terminale – à moins qu’on m’ait aidé à le trouver je ne me souviens plus pardon. Je ne sais pas si nous aurons besoin d’aller aussi loin, mais en attendant il m’apporte une grande aide. C’est là que j’ai trouvé ce cours de CE1 sur « l’éducation au développement durable » (pour le voir je crois qu’il vous faudra créer un compte). Forcément, ce cours a trouvé sa place avec une grande facilité, entre le compost, la pollution et l’huile de palme – nos discussions maison depuis une année, avec lui.

Pour des raisons d’organisation et d’épuisement, je n’ai pas pu aborder ce cours pendant trois jours.. et il me l’a réclamé durant trois jours. C’est peut-être là le secret de nos cours à la maison, créer un besoin, une envie, un désir – sans le faire attendre comme ça bien sûr.

Avec le cours en ligne comme support, nous avons débordé de mille manières. La mappemonde qui s’éclaire – afin de montrer les pôles -, les recherches d’image de banquise/pollution/usines/etc, deux magazines trouvés à la médiathèque, le bouleversement climatique, les espèces animales et plantes qui disparaissent, le tri des déchets dans les maisons, le déboisement.. et j’en passe. Ce fut si riche que nous devrons continuer ce cours là demain – nous y aborderons les solutions, celles mises en place et celles en cours.

C’est un sujet relativement difficile dans le sens où je me retrouve à parler d’un sujet qui me tient à cœur, tout en faisant en sorte de ne pas lui imposer ma vision des choses pour qu’il puisse le plus possible explorer la sienne.

Hibou est venu écouter et regarder les photos que nous trouvions en me demandant à grimper sur mes genoux, il s’est passionné pour la mappemonde sur laquelle j’ai pu montrer où nous habitions, puis le Canada – expliquer le froid de ce pays – montrer les pôles.. c’était passionnant.
Je rejoins mon fils sur un point, c’est bien plus intéressant que les règles de grammaire ^^
 
 
 

Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *