Il suffit d'un mot

C’était hier, l’oubli de poster et l’oubli de soi un peu

marque page arbre fee
 
Le pain est au four. Il ne clôt pas la journée, pourtant ça aurait été bon de s’endormir sur cette odeur si particulière. Pourtant ça aurait été bon de clore la journée là. Prince a bien du mal à gérer la frustration, l’imperfection. Alors il se met à pleurer, s’énerve, jette crayons, feuilles et parents, nous tentons de l’aider et bien sûr nous faisons mal. Tout de travers – c’est le lot de tout parent de faire tout de travers. Il se met donc ensuite à hurler qu’on ne l’aide pas, qu’on est méchant et que tout est notre faute. Pour mémoire, je rappelle qu’il a sept ans, pas quinze – je sais ça craint pour l’adolescence, mais d’ici là je serai dessinatrice pour des livres d’enfants et ma vie ne tournera plus autour d’eux. Comme une heure plus tard nous en étions toujours au même point de hurlement et de crise de nerfs, je l’ai fait s’habiller – oui il fait très beau et chaud chez nous aussi, je ne vous rappelle plus que mes enfants vivent nus, maintenant vous le savez – et nous sommes allés voir un chat qui s’est échappé de chez lui et vient donc nous miauler dans les oreilles toute sa détresse de chat abandonné. Vingt minutes de poils sur les vêtements plus tard, il avait réussi à se poser – et le chat était absolument magnifique, les yeux bleus, le poils tigré clair et des coups de tête d’une grande violence pour faire un simple câlin ; ce chat n’a aucune mesure.

Nous avions tenté de faire la peinture à la collecliquez, c’est de l’art – mais j’ai eu la mauvaise idée de faire de la colle maison et ce fut un fiasco sur le résultat – mais les enfants se sont éclatés.. enfin quand Prince a arrêté sa crise. Pendant ce temps je dessinais mon marque-page – ne riez pas je le garde celui-là – puis celui-ci pour Prince (photo) qui voulait des fées et un arbre.

Être parent parfois, c’est épuisant.
 

Mes journées s’organisent, un peu malgré moi. Le 19 et 20 septembre, je tente de voir où nous pouvons aller pour participer aux journées du Patrimoine compatible avec des enfants qui ont besoin de bouger en permanence, et le 15 nous partons à une rencontre IEF de notre département – ceci afin de fêter la journée internationale de l’instruction libre. Je vais donc rencontrer des inconnus – pensez à moi pour que je ne panique pas – et peut-être papoter avec C. qui sera certainement très prise et donc invisible. J’espère que le temps sera toujours clément, LeChat a posé un jour de vacances pour avoir sa journée, ce serait dommage de la perdre sous la pluie.
 

Les journées tournent autour des enfants vous savez et j’y consens et j’aime. Je souhaiterais sortir de cette bulle d’instruction quand on me hurle dessus.
Je souhaiterais dans l’absolu que mes enfants soient suffisamment grands pour mesurer tout ce que nous faisons pour eux.
Je souhaiterais une journée où mes enfants ne me crient pas « Maman tu es méchante ».
Ça m’aiderait bien à tenir.
 
 
C’était hier, et je l’ai oublié.
 
 
 
 
 
 

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *