Il suffit d'un mot

Je t’emmène en automne, sur les hauteurs du lac Pavin – 2

L’un des volcans dont nous sommes entourés – endormis et non éteints, mais bien profond le sommeil tout de même – s’est au fil des millénaires, empli d’eau de pluie : le lac Pavin. Nous avons donc pique-niqué à 1 197 mètres, au milieu de « quelques » arbres : la forêt sectionale de Besse. Il y a autour de ce lac, de terribles légendes d’ailleurs.

C’est en sortant de la voiture, que nous nous sommes aperçus que Prince était parti sans son manteau – celui pour lequel je dois insister tous les jours parce que mais non maman il fait chaud. Il avait tellement froid, qu’il a mis la veste de son papa, et celui-ci a mis un deuxième tee-shirt sur lui pour avoir moins froid – la dure vie parentale, on n’en parle pas suffisamment.
Globalement, il n’y a pas d’automne sur les hauteurs du lac. Les épineux ne changeant pas de couleurs, il aurait fallu nous enfoncer plus loin dans la forêt, peut-être, pour en voir quelques uns, comme sur cette photo, seule tache jaune où accrocher notre regard pendant que nous mangeons. J’ai continué, malgré la beauté des lieux, d’être exécrable, fatiguée, sans patience. Je répondais plus ou moins sèchement aux enfants ; je ressentais profondément en moi qu’il me faudrait bien plus que de la route et des arbres pour aller mieux, et j’ai finalement abandonné mon petit monde, sandwich à la main et appareil photo de l’autre, conservant ma mauvaise humeur et mon ras-le-bol de mes enfants. Je me suis enfoncée dans le silence, de très rares oiseaux en fond. C’est là que j’ai fait une incroyable découverte. Et pour une grande première, j’en ai trouvé quatorze !

Pavin arbres jaune

Pavin pique-nique

Amanite tue-mouche bord verrues

Amanite tue-mouche bord

Amanite tue-mouche arrondi

Amanite tue-mouche verrues

Amanite tue-mouche troué

Amanite tue-mouche orange

Pavin famille

Pavin arbre orange

Pavin champs

pavin champignons

J’ai longtemps savouré de prendre des photos sans hurlements ni ombres enfantines, et puis je les ai appelé. Que c’était enchanteresse de découvrir ce champignon rouge qui nous avait tant manqué, la première fois. Je me sens irrésistiblement attirée par ces couleurs magnifiques et trompeuses. Tout au long du we, nous en verrons un ou deux autres à quelques endroits différents, dix-sept au total. Pour une première rencontre,je l’ai trouvée particulièrement généreuse, cette amanite tue-mouche !

Nous avons repris la route pour retourner aux Cascades du Queureuil, prochain arrêt prévu de notre périple – en oubliant d’en regarder le lac, cruelle erreur. Nous ne savions pas que cet automne promis que nous recherchions tant allait se mettre sur notre route moins de cinq minutes après avoir quitté le Lac Pavin.
Et nous enchanter.

Pavin arbres automne

6 Comments:

    1. Oh mais c’est que j’étais toujours sans patience sais-tu, la vie m’était bien difficile. C’est juste après que ça a basculé. Le prochain post 🙂
      Merci pour les photos 🙂

  1. Mais que c’est beau ! Merci beaucoup de nous partager cela !
    Je réagis du coup à ton aparté précédent. (Qui me fait frissonner quand je suis en plein questionnement sur ce que je partage et si je dois continuer à le faire !) Je suis lectrice assez fidèle, je pioche ce qui me parle, je ne lis pas tout, c’est chez toi et je suis en visite. J’espère que tu t’y sens libre, et que tu continueras de publier tout ce qu’il te plaît de publier <3

    1. C’est avec un grand, très grand plaisir (et reviens demain, j’écris mon troisième article et les photos valent vraiment la peine de s’attarder, c’est mille fois plus beau que là 🙂 ).

      Pour moi la lecture d’un blog, c’est ça : prendre ce qu’on aime, ne pas lire ce qui ne touche pas. Je ne lis pas tout de toi non plus, parce que le tricot par ex, ça ne me parle pas, ne pratiquant pas. Je ne vis pas ça comme un drame, juste un partage de toi à moi et j’y prends ce qui me convient (comme toi). Et ce que je crois important finalement dans l’écriture d’un blog qui ne se veut pas à la page ou à la mode, c’est d’écrire avant tout pour soi. Sur ton blog, écris pour toi, pour ce que ça t’apporte. Rien d’autre 🙂
      Des bisous, Dame

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *