Le nanowrimo, cette expérience d’une grande richesse

mousse

 
 
 
 
 

3073 mots

 
 
 
 

Après avoir écrit 3073 mots, je n’ai plus rien à offrir ici. Je suis vidée au point de me demander si demain, je serai capable de recommencer cet exploit. Je l’espère, puisque je vais avoir environ sept jours de tranquillité incroyable, à partir de mercredi : LeChat pour me permettre d’écrire, embarque les enfants à l’extérieur de la maison dès qu’il le peut – et comme il va travailler de nuit, il sera à la maison. Mon mari est l’homme le plus merveilleux du monde.
J’ai écrit sans savoir où j’allais, je ne sais plus ce que j’écris mais mes personnages ont l’air de savoir et je suppose que c’est le principal. Ce soir ma main hurle, c’était inévitable après un traitement pareil.

Depuis ma fatigue, je suis heureuse. Très heureuse. Je me suis dépassée. Si je ne vais pas au bout du nanowrimo, c’est ce que j’en retiendrai. C’est également la première fois que j’écris sans réécrire dans la foulée tout ce que j’ai produit, et cela ne me procure aucun stress. Ce premier jour vient de me libérer complètement de cette terrible habitude que j’avais d’écrire puis de passer en réécriture, ce qui me ralentissait bien sûr énormément. J’ai l’impression d’apprendre les bases, de me libérer de l’angoisse de la perfection. Je garde par contre cette écriture brouillonne et non-linéaire, qui veut que je reviens en arrière rajouter des phrases au début au milieu ou à la fin : je suppose qu’écrire de manière linéaire ne m’est pas accessible, ou alors pas encore.

Ça et le fait que voir mes enfants pour la première fois de la journée à 16h30, m’a fait être une bien meilleure maman à la fin de la soirée. Ce fut une journée de vacances et d’écriture, et ce fut précieux. La vie est vraiment belle.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Dame Ambre

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement.

(Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

D'autres mots d'hier et d'avant avant-hier

4 Comments

    1. 303 mots ce matin, j’ai ralenti au point de ne plus arriver à avancer du tout, je force l’écriture, je suis épuisée (je n’ai pas dormi cette nuit, la faute à mon corps). Je dois arriver à 1618 mots pour ne pas prendre de retard, j’espère, j’espère…
      Merci de tes encouragements <3

      1. Tu as toute la journée et toute la nuit pour continuer. Vas-y ! Tu vas y arriver ! 2000 mots par jour, ça fait 83 mots par heure… C’est atteignable ! Vas-y ! Et tu verras, plus les jours avanceront et plus ça te paraitra facile 🙂

        1. Toujours rien écrit aujourd’hui, je sais de toute façon deux choses : les enfants sont sur mon dos et je suis fatiguée. Je vais faire ça tranquille, sans objectif. Demain je reprendrai plus vif (pas d’enfants ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *