amanite tue-mouche mangée je me sens là

 
Aujourd’hui, je n’ai rien à dire parce que je pense avoir trop écrit ailleurs, trop parlé au passé, le nano m’a un peu tout pris. Mais il y a cette photo, et cette sensation en creux, en moi, d’être depuis quelques temps sous un chapeau empoisonné. Pour ma sécurité, le poison. Voilà. Je me sens là, exactement. Et ce ne sont pas les terroristes qui grignotent le chapeau, nous le grignotons nous-mêmes, la démocratie en prend sa part et même au passage, les droits de l’homme. Et ça, ça m’effraye franchement.
C’est pas joyeux.
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *