Il suffit d'un mot

Le patchwork, tout un travail

couverture patchwork berceu

 
Je passe par l’ombre. Troisième nuit où je regarde passer les secondes dans un demi-endormissement de surface après avoir vu la pendule passer les deux heures. Je me suis retournée, et elle était toujours là. Ça ne me repose pas, mes cernes s’agrandissent. J’ai ouvert les yeux sur l’obscurité, les draps m’ennuyaient, je m’étais encore retournée dans le mauvais sens et le tuyau me gênait autour du cou et cette noirceur me disait tu ne dors toujours pas. Ne pas dormir, c’est difficile mais ça m’a permis d’avoir l’idée qui me manquait pour le berceau de ma filleule. Je me suis posée la question, vraiment posée, à quoi ça ressemble une couverture ? Je ne sais pas pourquoi, la bonne réponse était un patchwork. De tout ma vie je n’en ai eu qu’une seule, j’étais petite et je me prenais les doigts dans les trous parce qu’elle avait été tricotée – qu’est-elle devenue ? Ce matin j’ai testé ma main et j’avais très peu mal, c’était donc l’occasion parfaite d’essayer cette toute nouvelle endurance et ce mieux. Ce soir, je suis drôlement moins sûre de moi – mais comme j’en suis responsable, considérez que nulle plainte n’a franchit ses doigts.

J’ai réfléchit dans tous les sens, ça ne m’a pas plu de m’ennuyer sur des virgules, j’ai arrondi pour avoir des carrés de 10×10 et la couverture fait 40×50 avant les coutures – je ne sais pas combien elle fait maintenant qu’elle est terminée et cela n’a pas d’importance : elle est faite. Comme c’était mon tout premier patchwork et que je n’ai pas pensé à regarder sur des sites de couture comment on assemblait les carrés entre eux, j’ai merdouillé, c’est parti bancal, ça m’a agacée et j’ai voulu défaire – mais pour défaire du surjet on peut s’accrocher – finalement j’ai coupé et j’ai compris que je devais les coudre par bandes – initiative soutenue par LeChat pour qui s’était visiblement l’évidence même. Effectivement, là, c’est parti tout seul et c’était joliment bien rendu.

J’ai cousu, je l’ai retournée, j’ai aplati les coins et là je me suis rendue compte que j’avais mis le tissu de dessous à l’envers, et donc que ce qui aurait dû être visible se retrouvait à l’intérieur. Cela m’agresse. J’ai les yeux qui retournent dessus sans arrêt. Ce n’est pas grave, Lutine ne le verra pas mais moi ça m’agresse les yeux. Je me dis que j’ai la grande chance d’envoyer cette couverture à bien des kilomètres de chez moi, que je n’habite pas Paris, que je ne vais pas les voir très souvent et donc que je ne verrai bientôt plus ce fichu tissu à l’envers. Le besoin de la juste place des choses ne passe pas que par les mots…

Malgré cette erreur capitale je suis fière de moi – dommage que ma main ne puisse pas en dire autant. Mais de toute façon cette main il va bien falloir qu’elle retrouve sa fonction de main, noël approche, le bébé de O. arrive bientôt et j’ai promis de lui faire des lingettes avant, j’ai un carnet à customiser et toute une vie à remplir.

Et demain ? Demain mon cadeau de noël arrive 🙂 – ne le dites pas à LeChat, mais le sien est arrivé, je l’ai planqué, et j’ai oublié où.

 
 


 
 

patchwork carrés pour la couverture

patchwork cousu couverture


 

4 Comments:

    1. Non tu as raison, je ne l’ai pas photographié. Tu vois le tissu violet ? Imagine la trame très très visible (des traits en biais, très très prononcés visuellement, avec les ongles on sent les bosses). C’est très joli aussi hein, c’est juste que j’avais choisi un côté précis (celui qu’on voit en photo, tout lisse), et que la cohérence aurait été plus sympa (là, c’est comme si j’avais choisi de mettre un 4èm tissu).
      En fait, tu le vois sur la première photo, sur les bords en bas on voit le tissu de dessous (et les traits) 🙂

  1. Ça me rappelle ma première couture, une robe pour ma fille… Il y a encore le gros 2 dans son dos car j’ai écris sur l’endroit sans penser que ça allait être l’endroit justement puisque je piquais sur l’envers… Et je confirme : c’est une vraie galère de défaire ce que la machine a fait ! Une vraie galère ! Ça a l’air plutôt joli au final.

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *