Pensine

Mardi vulnérable un peu comme ça

le soir à travers les branches

Mardi la boite aux lettres est toujours vide, c’est un vide de deux semaines j’attends et rien ne vient. J’ai bien écrit quelques mots à la maison d’édition mais celle-ci a sans doute perdu sa faculté d’alphabeter puisque après ma boite aux lettres il s’agit de ma boite mail – et de ce vide empli d’écho. J’ai peur d’avoir perdu quelques pièces sonnantes dans l’affaire.

Mardi Noël approche puisque les enfants le disent, ils demandent C’est une histoire ou c’est vrai ? » alors on dit c’est une histoire et Hibou dit c’est un mensonge » et je ne sais pas d’où il tient que c’en est un. On a expliqué deux fois et il était rassuré que ce soit une histoire. Je crois que c’est un enfant de presque-quatre-ans à qui on n’aurait jamais pu dire que le père-noël descendait par les cheminées. Je m’inquiète d’ailleurs de Noël où deux enfants de 5 et 8 ans y croient tellement fort que si Hibou s’en mêle il va y avoir des drames – j’ai ma solution ceci dit, ne pas y aller pour ne pas briser des rêves. Oui. Et pour m’écouter, oui, certes.

Mardi altruiste, donc. Jour de questions.

Mardi sans doute. Ou avec. Ou avec trop, de doutes. Je ne sais plus les poser là ça brûle trop de doigts. Ou je les ai posés à trop d’endroits, ailleurs et je ne les ai plus je les ai offerts partout. On m’a donné d’autres mots, d’autres apaisements. Pour moi, les mots.

Mardi un autre, le prochain, un rendez-vous pour tourner les têtes dans d’autres sens et espérer que ce soient les bons tout de suite. Un rendez-vous pour Prince et puis un peu pour nous en ricochet. Y poser la précocité, sans doute, peut-être, la souffrance sûrement. Y poser l’espoir et bien compter le reprendre.

Mardi reprise dessin loin d’ici, je m’amuse doucement mais peut-être trop doucement parce que je me demande si je vais arriver à tout faire en seize jours. Noël à cette tendance à arriver sur des patins à roulettes ou comme les enfants : en trombes.

Mardi les photos qui se posent enfin ici, que je montre ailleurs et ne prend plus le temps de montrer là parce que ma tête est pleine d’idées et que je manque de temps. Je vais tenter d’être vigilante et les montrer dans toutes mes respirations.

Mardi et puis la nuit.

feuille de chene

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement. (Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

4 commentaires

  • Céline

    Tes articles sont toujours aussi beaux.
    Je vous souhaite un bon RDV pour mardi prochain, que votre fils se sente mieux, qu’il prenne pleinement plaisir à vivre et à vibrer au fil des jours. Sans dommage.
    Et pour le Père Noël, ma fille n’a que deux ans mais je crois qu’on ne va pas essayer. Je me suis rendue compte aujourd’hui qu’on la faisait trop participer à « notre » magie de Noël, elle est dans la confidence pour le cadeau de son papa, et je sais qu’elle a vu ceux que son papa prévoit pour moi… Elle ne croira pas en un gros bonhomme rouge qui ne vient pas si elle n’est pas sage. Je n’aime d’ailleurs pas les menaces… Enfin. Je ne pense pas qu’on met ainsi fin à la magie de Noël. C’est beau aussi de faire plaisir à ses proches. Tes enfants n’ont retenu que l’essentiel.

    • Dame Ambre

      Merci 🙂
      Je me suis rendue compte de quelque chose de particulier, avec mes enfants (et visiblement le phénomène est connu). En expliquant que c’est une histoire, une légende, à un moment ils créent leur propre magie, leur propre croyance. Pendant un petit moment (bien un an après (pour nous) la 1ère fois où on en a parlé à Prince) ils croient à ce père-noël 🙂 La magie est là, les enfants la façonnent et c’est très beau de le voir à l’œuvre.

      • Céline

        Oui, je crois qu’il n’y a pas besoin de « faire croire » pour qu’un enfant en retire quelque chose. Il n’y a qu’à voir comme les histoires les intéressent et comment ils tissent leur imaginaire à travers elles.

        (et ça marche !! j’ai reçu un message qui m’a informée de ta réponse !! Merci !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *