2/52 photo project – bois

avion en bois
La petite hélice tourne, les roues roulent… il ne lui manque que le vent pour s’envoler

 

C’est un homme aux cheveux gris et blancs, un homme dont les mains ridées peignent depuis des années des tableaux impressionnants, fabriquent des objets de décoration ou des chevalets de peinture sur des envies soudaines et fulgurantes dont il ne parle pas. Il dit que ça ne vaut rien, qu’il n’a jamais appris, qu’il fait ça juste comme ça. Il y a longtemps dans les familles où l’argent ne débordait pas des poches, c’était le frère ainé qui faisait des études. Les parents pouvaient payer pour un, pas pour deux. Alors il n’a pas fait d’études et son frère a fait de grandes écoles pour terminer derrière un bureau avec un travail ennuyeux. Il n’a pas étudié le dessin, il n’a pas étudié le bois, il n’a pas étudié ce violon adoré, il en a développé une injustice terrible. Il est allé travailler comme tout le monde, il s’est marié, il est devenu gérant d’un magasin, il a eu des enfants qui sont nés, il en a perdu aussi et puis un jour il a pris un crayon, il a pris un couteau et un morceau de bois, il a pris sa magie dans les mains et il a tout caché.

Il a caché, il a jeté, nous avons récupéré parfois. J’ai deux peintures de lui, qui allaient partir à la poubelle et que j’ai sauvé, avec son accord, du moment que je ne le vois plus, ça ne vaut rien, petite. C’était magnifique.

Un jour comme ça, un avion est apparu sur le buffet de la salle à manger. Je me suis extasiée – j’ai l’extase facile sans excuse de jeunesse – tant il avait cette aura de merveilleux et de voyage : j’avais l’impression qu’il avait vécu mille vies, mille tempêtes, mille soleil. Quand je le regarde je le sens qui vibre, toujours, après toutes ces années cet avion miniature continue d’étinceler. Il m’a dit je te le donne mais ça ne vaut rien et je savais qu’au contraire il valait tout et qu’il ne pouvait pas le voir, trop pris dans sa détresse de n’avoir jamais rien pu étudier.

Je conserve précieusement ce petit avion de bois que m’a un jour offert mon grand-père.
 
 
 

ires sur “/span>

4 thoughts on “2/52 photo project – bois

    1. Oh mais lance-toi !! Je me disais justement combien je me sentais un peu seule dans ce projet-ci, je ne connais personne à part le blog via lequel je l’ai découvert et je trouve ça un peu triste/vide




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *