Pensine

Les Liebster Award et autres questions curieuses

feuille seule rosie

 

Quelque part c’est rassurant. Je parle, je parle j’en dis toujours beaucoup, je suis inarrêtable et il y a des personnes qui ont envie d’en savoir encore ! Alors ils posent des questions : Pidiame m’a nominée pour les Liebster Award – merci Dame ^^ -et Céline m’a demandé de répondre à mes propres questions, des anciennes que je ne me souvenais pas avoir posé. Me voici avec vingt-deux questions sous les doigts – du coup je vous ferai grâce de onze faits que je ne vous aurais jamais racontés. Si et seulement si vous le souhaitez, je peux poser des questions en retour, à ceux qui voudraient participer.

1. Si vous étiez un personnage de série télé, qui seriez-vous ?
. Il y a quelques années, ma meilleure réponse aurait sans doute été une invisible (Ugly Betty, par exemple, la fille qui évolue, devient papillon)
. Je crois que ma meilleure réponse actuelle sera Willow (Buffy) : personnage pleine de contrastes et d’ambivalence, complexe, peu sûre d’elle et pourtant en perpétuelle évolution, rousse (eh ça compte !), sorcière (je revois encore l’épisode où elle se découvre douée pour la magie, le crayon flottant devant elle). Plus tard dans la série, elle ne me correspond plus, ni dans son orientation sexuelle (enfin surtout, je n’aimais pas Tara) ni dans sa magie noire (là je me suis même sentie trahie par le personnage).
. Sinon de toute façon une sorcière (Pipper vaguement, dans Charmed)

2. Plutôt salé ou sucré ?
Les deux. Sans doute une préférence pour le salé, s’il y a trop de sucre je suis écœurée. Par contre à cuisiner, j’ai souvent une préférence pour le sucré – quitte à n’en manger qu’à peine.

3. Si je vous dis fromage, vous répondez…
… que je n’en mange pas. En salade, l’été, je serai heureuse d’y trouver du chèvre et ou du gruyère, mais c’est tout. Jusqu’à peu je mangeais du fromage au cumin et nous nous sommes aperçus qu’il contenait de la présure animale (prélevé dans le foie des veaux…), fin de sa consommation.

4. Quel est le pays où vous rêvez d’aller ?
La France d’un bout à l’autre, retourner au Canada en été et en automne cette fois, et puis… le monde entier. Je rêve de voyager sans m’arrêter. Si je le pouvais, je serais toujours sur la route.

5. Combien de personnes y a-t-il dans votre tête ?
Parce que je dois les compter ?! Je ne peux pas les dévoiler, les ombres sont indispensables à l’équilibre.

6. Seriez-vous prêt-e-s à faire du baby-sitting pour Zunie et Moisson ?
Non pas du tout ^^’ Ce genre de responsabilité… c’est trop stressant de garder quelque chose à laquelle une personne tient autant.

7. Qualifieriez-vous Zunie de 1) la meilleure des meilleures, la tellement bien qu’on a du mal à pas se prosterner devant elle, 2) trop méga trop belle et trop méga trop intelligente et trop méga trop géniale [non, cette question n’a pas du tout été sponsorisée par Zunie Inc.].
J’invoque le Joker, carte indépendante de tout sponsoring !

8. 5 livres que vous emporteriez sur une île déserte.
Je ne sais jamais comment répondre à cette question : est-ce que la personne veut savoir quels sont les livres à emporter pour la survie, ou simplement les livres les plus importants pour elle ? Je vais répondre à la seconde, dans le doute je pense que c’est plus pertinent et plus intéressant que des guides de survie/plantes locales. Voici les livres qui m’ont bouleversée, à différents âges. Je triche, j’en mets 6 :
. Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand
. Charlie de Stephen King
. Le Cycle d’Ender de Orson Scott Card
. Le dernier elfe et le dernier Orc, de Sylvana de Mari
. L’élégance du Hérisson de Muriel Barbery
. Eito : Lampe d’ombre de Daniel De Bruycker

9. Pour vous, avoir la paix, ça se résume à…
Le silence. Si on a le silence on a tout, il n’y a plus de murs à pousser, on peut tout créer. On s’entend penser, on s’entend exister, il faut imaginer le paysage, la montagne et le silence. La vie est ralentie lorsque le silence s’installe : nous pouvons la vivre, intensément.

10. Montagne, campagne ou mer ?
Montagne. Y habiter, et encore pas suffisamment proche à mon gout, n’enlève rien au fait que je suis une fille de la montagne : reliefs, profondeurs, hauteurs, faune, flore…
J’aime la campagne parce que c’est mon enfance, j’aime la mer parce que S. me l’a fait découvrir avec ses yeux et que plus jamais je ne pourrai songer à la mer sans me souvenir de la seiche dans mes mains, du regard de ce poulpe, avant que nous les relâchions.
Je suis habitée par tous ces endroits, malgré tout la vie qui m’appelle est dans la montagne.

11. Si vous deviez choisir un mot, un seul, pour caractériser 2016 ?
Écriture.

 

 

Maintenant… l’autre Liebster Award et ces questions qui se sont retournées contre moi ^^

1. Enfant, avais-tu un ami(e) imaginaire ?
Elle s’appelait Blanche – que puis-je contre les coïncidences de rencontres . Je lui parlais chaque soir avant de m’endormir. Avec le temps je me suis contentée de la regarder me regarder et puis j’ai déménagé vers 13 ans et elle a disparue. Blanche était un visage qui apparaissait la nuit sur le plafond de ma chambre, dans le jeu des lumières qui filtraient à travers le volet fermé. Elle était ma sœur jumelle et elle était noire de peau.

2. Quel est ton marque-page ? (Tu nous fais une photo peut-être ?)
Avant c’était un bout de papier, une enveloppe, une lettre… maintenant j’essaye de n’utiliser que celui que j’ai fait. J’ai toujours plusieurs livres en même temps, mais avec la liseuse je n’ai pas besoin d’un véritable marque-page.

3. Quelle émotion vis-tu le plus, jour après jour ?
La joie.
La colère.
Elles ne sont pas à égalité, mais elles sont importantes dans mes journées (dans cet ordre là). Je vis tout avec bonheur, extase, rire, je suis d’un naturel très joyeux. Je me retrouve très souvent en colère après Prince qui nous vampirise, nous hurle dessus, ne nous laisse pas respirer. Et l’épuisement, mais là il s’agit davantage d’une rupture émotionnelle…

4. Qu’as-tu fait d’atypique ces derniers jours, ou dans ta vie ?
La question est très difficile, si je le fais c’est que ce n’est pas atypique pour moi ‘_’
Voyons voir…
Cette semaine j’ai dit oui pour écrire le livre d’une autre personne (est-ce atypique ?).
J’ai visité une maison désespérée et j’ai fui les murs, une boule dans la gorge. J’ai mis les mots d’un livre sur mon mur, je mets deux pantalons l’un sur l’autre l’hiver, je décore ma maison avec des feuilles, des branches d’arbre ou des marrons, moi aussi j’ai déjà tapé sur un clou avec un verre, nous avons peint notre voiture pour qu’elle ressemble à une coccinelle, et si j’écris mon livre je ferai une tentative pour créer quelques exemplaires moi-même, à la main.
Je suis navrée, je n’ai pas la sensation de faire des choses atypiques et ça me désole presque.
Et puis je ne sais pas. Je crois que ce que je voudrais, c’est être moi-même une personne atypique pour que le décalage ne soit pas que en moi.

5. Qu’est-ce qui n’existe pas ?
Tout, nous sommes tous les personnages d’un livre et le seul moyen d’en sortir c’est d’écrire autre chose.

6. Que sais-tu ?
Rien, je ne sais rien. Et comme je le sais – que je ne sais rien – je suis dans l’ambivalence d’une réponse qui n’existe pas. C’est confortable, ne vous inquiétez pas.

7. Quelles questions te poses-tu ?
Je me demande. Il y a quoi dans ma tête, pourquoi est-ce que je veux t’écrire toi et toi et tous, je suis qui dehors je suis qui dedans, j’étais qui avant si je n’existais pas à l’intérieur – peut-on être mort et respirer ? -. Je me demande en permanence, c’est quoi le prochain mot qui va s’écrire.

8. A quoi ressemble ta théière, y a-t-il des fêlures ?
Elle est moche. Elle était belle il y a longtemps, quand elle était nouvelle. Elle est blanche avec des motifs asiatiques bleus, classique, banale. Je la voudrais magnifique, une théière ne peut pas être banale et pourtant la mienne l’est. Ses seules qualités sont d’être en céramique et de servir le thé sans en déverser sur la table.

9. Combien de livres lis-tu en même temps ?
De manière générale, trois ou quatre. Pour deux raisons : ils n’ont pas les mêmes thèmes ni le même sérieux ou pouvoir de détente, et parfois devoir attendre pour lire un livre est juste impossible !

10. Gardes-tu les secrets ?
Je les garde pendant deux années – et je ne sais pas pourquoi ce chiffre là. Je finis par oublier que c’est secret, que ça ne se dit pas, que je suis la dépositaire. Alors je finis par annoncer, croyant le monde entier au courant. Situation terrible. Les secrets tuent, ils ne devraient pas exister.

11. Raconte un souvenir, le plus doux ou le plus heureux. Un qui met des bulles d’arc-en-ciel dans la vie.
Mais mais mais… – mais qui a posé ces questions, sérieux – les bulles d’arc-en-ciel dans la vie, il n’y a que ça ! Comment en choisir juste une ?
Alors…
Ma mère – parce que de petites fois
Je revenais de vacances chez mes grands-parents. J’ai passé la porte et pratiquement tout de suite elle m’a mis un carton dans les mains, forçant ma main droite à se poser sur le haut un peu ouvert de la boite. Elle m’a dit tu n’enlèves pas ta main, tu n’ouvres pas tu devines et je me souviens que j’ai voulu lui dire que c’était impossible à faire sans indice et soudain entre mes doigts le carton a bougé. J’ai crié, je ne sais pourquoi si sûre de moi c’est un chat ! et elle m’a dit non pas du tout et pourtant là dedans ça bougeait ça bougeait, je ne voyais pas ce que ça pouvait être d’autre, sans y croire j’ai dit que c’était un chien. Sous ma main un museau tout doux tentait de forcer mes doigts pour surgir et sortir et puis de l’intérieur de la boite a jailli un son incroyable : la petite bête à l’intérieur ronronnait.
Cette belle puce a accompagné ma vie pendant dix-sept ans.
Dans la paume de ma main j’ai toujours la douce sensation de ce museau humide, et puis ce feu d’artifice qui s’est allumé en moi, à cet instant là.

 

 

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement. (Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

13 commentaires

  • Céline

    Merci pour toutes ces réponses Ambre ! Je savais bien qu’enfoncer un clou avec un verre n’était pas atypique !! (si tu savais ce que j’ai entendu de sa part pour avoir oser faire ça…) Moi j’avais un amoureux imaginaire qui s’appelait Sébastien et… le premier garçon que j’ai aimé s’appela aussi Sébastien. C’est une belle coïncidence.

  • Crou Crou

    Ce qui est génial avec cette note, c’est que j’ai tout de suite compris de quoi il s’agissait en lisant le titre et que je me suis dit que pour une fois je serai tenté de faire un effort si jamais j’étais nommé et j’ai lu « Si et seulement si vous le souhaitez, je peux poser des questions en retour, à ceux qui voudraient participer. » Parfois, l’univers me protège de moi.

    • Dame Ambre

      Ah mais je vais remédier à ceci immédiatement ^^ Parce que tu as été nommé le 03/03/2015 et que tu n’as jamais répondu :p

      Tu devras donc : dire 11 choses sur toi, répondre aux 11 questions, poser 11 questions à 11 personnes (bon courage pour ce dernier point :p ).

      Je te laisse le choix du questionnaire :
      1. Enfant, avais-tu un ami(e) imaginaire ?
      2. Quel est ton marque-page ? (Tu nous fais une photo peut-être ?)
      3. Quelle émotion vis-tu le plus, jour après jour ?
      4. Qu’as-tu fait d’atypique ces derniers jours, ou dans ta vie ?
      5. Qu’est-ce qui n’existe pas ?
      6. Que sais-tu ?
      7. Quelles questions te poses-tu ?
      8. A quoi ressemble ta théière, y a-t-il des fêlures ?
      9. Combien de livres lis-tu en même temps ?
      10. Gardes-tu les secrets ?
      11. Raconte un souvenir, le plus doux ou le plus heureux. Un qui met des bulles d’arc-en-ciel dans la vie.

      OU celui auquel tu avais nommé (ici http://arbredevie.melleambre.fr/blog/2015/03/03/liebster-award/#sthash.pzU7sYhu.dpbs) :

      1 – De quoi es-tu le plus fier(e), que tu as réalisé/fait ?
      2 – Quel jouet a le plus marqué ton enfance et pourquoi ?
      3 – Quelle odeur te fait craquer ?
      4 – Trois mots qui te définissent ?
      5 – Quelle est la « chose » la plus importante que tu veux faire cette année ?
      6 – Tout est planifié dans un agenda ou tu es bohème ?
      7 – Cite un plat culinaire qui représente pour toi, chacune des quatre saisons.
      8 – D’où viens-tu ?
      9 – Quel point commun avons-nous, toi et moi ?
      10 – A qui as-tu souri/Pour quoi as-tu souri aujourd’hui ?
      11 – Ferme les yeux. Que vois-tu ? –

  • Pidiaime

    Un grand merci de t’être prêtée au jeu et d’avoir répondu à mes questions ! Certaines de tes réponses sont très intéressantes.

    Je vois que tu as lu la saga Ender, ce fut ma grosse lecture de 2015, et si je n’ai pas tout aimé (ou tout compris), ce sont des romans qui m’ont beaucoup marquée, et que je pense indispensable pour écrire de la science-fiction (dans un futur plus ou moins lointain, quand je n’aurais vraiment que ça à faire !).

    Moi aussi je rêve de voyager sans m’arrêter, c’est une source de vie inépuisable que de découvrir toutes les facettes de notre bonne vieille planète.

    PS : je ne compte pas non plus toutes les personnes dans ma tête, cette question était un test pour voir si je n’étais pas la seule dans ce cas 😉

    • Dame Ambre

      Ce fut un plaisir ^^
      J’ai lu le cycle d’Ender il y a longtemps maintenant, mais j’en garde un souvenir très vif, sublime. Et c’est vrai qu’il ne faut pas avoir la pensée qui s’égare, si on veut tout arriver à suivre ! Passionnant et complexe. Je n’ai pas lu meilleur livre de SF à ce jour (sans doute ne suis-je pas objective ^^).
      Ce ma fait plaisir de ne pas être seule avec plusieurs personnes 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *