Mot de passe

 
Mes dernières avancées (personnelles) mobilisant toute mon énergie, et ne sachant pas comment mieux me protéger de mon écriture résiliente – sans m’exposer dangereusement visiblement – il me fallait un autre fonctionnement. J’ai cherché la manière la plus simple de continuer à écrire sans être emmerdée par des personnes mal intentionnées. Fermer les commentaires ne servait pas à grand chose, avec tant d’ouvertures sur les réseaux. Je le savais, j’ai compté sur l’intelligence des personnes et c’était non adapté de ma part – dans le sens où il y a toujours des tordus qui trainent. J’en profite pour renouveler auprès de ceux qui m’ont soutenue, qui ont envoyé des messages et ont signalé les comptes pour harcèlement, tous mes remerciements. Je ne sais pas si vous le savez, ce fut véritablement très précieux.

Juste.
Merci.

Concernant twitter, le compte est désormais verrouillé, à vous de vous faire connaitre ici de moi avant d’être accepté.
J’ai trouvé un pluggin très pratique qui permet de choisir les catégories ayant un mot de passe, ce qui est trop personnel passe donc sous clé. Je ne vous donnerai pas de moi-même le mot de passe, ceci afin de ne pas envahir les personnes qui ne le souhaiteraient pas.

    о҉ Si je vous connais, si vous avez déjà laissé des messages, en clair si nous avons déjà communiqué, vous pouvez me demander le mot de passe.
    о҉ Si je ne vous connais pas, si vous ne m’avez jamais parlé, vous pouvez toujours demander mais ce sera refusé. A vous de créer un lien avec moi, d’une manière ou d’une autre (il parait que je suis très sympa )
   о҉ Si vous êtes abonné à mon blog via mail (et que je ne vous connais pas), je suis désolée de vous dire que ce n’est pas une garantie suffisante pour moi vu le contexte de harcèlement vécu hier par des comptes me suivant depuis des mois voire une année. Ne partez pas trop loin, je vais écrire davantage de choses non personnelles, le blog devrait avoir une belle vie prochainement !1 Vous pouvez également communiquer dans les commentaires, que je me familiarise avec vous.
EDIT : j’en suis sincèrement désolée, et vous remercie beaucoup de m’avoir suivie jusque là  

roseaux-ciel-ombres

 

1. Je n’aime pas les points d’exclamation. Je suppose qu’un jour, il fallait bien que je le dise.
 
 

ires sur “/span>