Fait main, écologie

L’inattendu, ce merveilleux là

 


 
 

couverture orange oursons velours commande
Couverture d’été, une commande

 

Je voulais créer de la douceur et la partager, je voulais quelque argent, je comptais réussir, et tout ça c’était dans le Temps que je le voyais, comme quelque chose d’éloigné, de lointain – osai-je dire d’inaccessible bien que réel à un moment -, et pas un instant je n’ai imaginé poser les lingettes dans ma boutique et les avoir vendu dans un laps de temps compris entre la première minute et la trentième – ça, que je n’ai pas vraiment regardé et qu’il est fort possible que les trente minutes ne soient même pas passées.
Cela fait un effet incroyable au cœur, comme une envolée qui chatouille à l’intérieur ; une bulle, un peu, une bulle des bulles des étoiles qui révèlent quelque chose à la joie elle-même et les ailes dans le dos, ces ailes dont parle parfois mon tout petit, ces ailes qui grandissent, se réparent, emplissent le monde, laissant là, intacte et pourtant différente, tout qui me fait moi. C’est un effet qui se double et fait s’envoler encore plus haut lorsque la maman m’envoie un mot, très doux si doux, c’est son premier achat de grossesse – pour un peu j’en stresserais -, c’est un effet boule de neige incroyable lorsque des personnes me disent que oh, ils auraient voulu acheter, qu’ils passent commande de lingettes, de couverture, de bavoirs et que je me sens comme Alice dans son pays de merveilles, exaltée à ne plus savoir où poser mon regard.

Je suis une personne à m’extasier sur tout.

Alors je suis partie à coudre. Pour un moment sans doute, pour l’instant en tout cas. Au milieu il y a ce sentiment incroyable de se sentir utile, d’offrir dans le mouvement d’une autre personne des particules de joie, et dans le même temps voir mes mains qui créent c’est un tel bonheur que je ne touche plus terre.

Merci...
 
 

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement. (Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *