Nessie, le monstre marin en peluche

Il y a trois semaines, j’ai découvert ce très beau travail : Nessie. Le très parfait patron de la dame est ici, le tutoriel tout aussi parfait est sur son blog.

Sur ses photos, on voit qu’elle travaille à la main et dans ma tête, c’est allé très vite : j’ai une machine, je vais faire ça en deux jours, c’est parti.

Je suis allée trop vite, dans ma tête. C’était impossible, deux jours. J’ai voulu le voir facile, très facile et ça ne l’était pas. Déjà, sans LeChat pour faire la plus grosse partie de laminage des draps/tissus – que c’est douloureux pour les doigts, une paire de ciseaux – ainsi que le rembourrage, je ne serais jamais arrivée au bout : remplir un trou sans fond de bouts de tissus, c’est usant pour les mains. Je me suis occupée de lui farcir la tête et je n’en pouvais déjà plus, j’ai eu très peur de me déchirer encore un muscle. LeChat a donc rempli, et puis rempli, et encore rempli… nous avons cru que nous n’y arriverions jamais. Il nous a fallu une quantité de tissu absolument hallucinante, j’avais malheureusement trop mal aux mains pour photographier les tas générés par les cinq draps usés, les tissus d’ameublement, les tee-shirts troués… ça n’en finissait plus.

Et pourtant. Nous en avons finalement vu le bout. En voulant coudre l’un des yeux, une couture a émis un craquement de protestation et je me suis mise en tête de tout consolider : j’ai donc redécoupé et cousu le patron en à peine plus grand pour contenir en cas de craquage des tissus lorsque Hibou ou Prince s’en servira de cheval – inévitable, je n’ai nul espoir en la survivance de Nessie dans le temps. J’ai compris que j’aurais dû consolider les coutures en amont, je pensais que la surjeteuse suffirait : cela s’appelle l’expérience. Les chutes de tissu c’est merveilleux, mais bien trop lourd. D’ailleurs, le cou penche d’une manière un peu dramatique, oups..

Je lance les paris : combien de temps survivra Nessie ? 🙂

Pour ceux qui ont l’œil, il y a du chocolat sur cette table

La partie la plus facile et ultra rapide

Les pattes ont été difficiles à ajouter

L’un des draps, lacéré et découpé avant de servir de rembourrage

J’y étais presque, et puis j’ai vu qu’il fallait que je consolide les coutures ; La tête tenait encore droite

Nessie, superbe et fier car pas encore malmené par un enfant 😉

Like

4 commentaires sur “4”

  1. Mais, mais… il est monstrueux, ce Nessie ! En photo sur Twitter, je le pensais tout petit, mais quand je vois les pattes sur la table de couture, je comprends qu’il puisse servir de monture…
    (La tête penchée, c’est parfait, ça donne encore plus envie de lui faire des câlins.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *