Aujourd’hui sans pitié

Le froid est sans pitié, il s’insinue entre les mailles des gants, bouleverse les nuits de l’enfant de toux interminables, tétanise mon corps. Je suis dans une lutte qui n’en finit plus, les mois passant je ne vais plus – ni bien ni rien, juste je ne vais même plus quoi-que-ce-soit -, les muscles claquent ou se tendent je me réveille dans le noir, yeux grands ouverts sur les abysses je dois desserrer la mâchoire, détendre mon corps, changer de position en douceur, espérer me rendormir, il n’y a plus que ce froid de douleur, sans pitié, aucune, entre le monde et moi.

D’après l’exercice 366 réels à prises rapides
 
 

ires sur “/span>

2 thoughts on “Aujourd’hui sans pitié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *