Aujourd’hui dégoût et des couleurs 17/366

rose rouge floue Aujourd'hui dégoût et des couleurs

 

Il a passé la porte tout à l’heure, les mains derrière le dos et le sourire sur les lèvres, il était encore habillé de blanc et ce n’est pas souvent qu’il entre avec sa tenue de travail, il dit aux enfants qu’il ne faut pas le toucher et il saute en arrière avec ses mains toujours derrière – est-ce qu’il est là, le dégout, dans la protection de ce qu’il risque de transmettre – il me regarde, amoureux, heureux, il me tend une rose rouge sous les hurlements de joie des enfants et moi je fonds avec cet homme, je fonds.

 

D’après l’exercice 366 réels à prises rapides
Ce que les cent mots ne peuvent dire, c’est la petite dose d’humour qu’il y a mise et le pourquoi de la journée, comme ça, et je n’en dirai pas plus parce que l’anonymat tout de même, parfois, il faut y penser, même si celui-ci est parfaitement anodin dans la circonstance et ne compte pour rien. C’est sibyllin ? C’est pas plus mal 🙂

 
 

Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *