#366 réels

Aujourd’hui ce qui vous empêche d’écrire

L’inquiétude de me confronter à l’enfance et de réécrire l’histoire autrement, finalement.
La narration, dévoilante, cette voix silencieuse dont l’existence est un risque. Pour moi.
L’angoisse de ne pas arriver à faire une véritable fin, ce qui m’empêche de dérouler.
L’incertitude d’avoir choisi le déroulement adéquat, la possibilité de devoir tout réécrire.
L’épuisement.
Le brouillard, les douleurs, mon état général. Les enfants.
Le silence, son manque qui est comme une épine dans les journées.
Moi.

D’après l’exercice 366 réels à prises rapides
 
Je me pose la question.. Je ne mets pas de photo, parce qu’en incapacité ces jours, à en faire. Est-ce que vous en voulez, même si elle n’est pas du jour ? Je voulais la faire correspondre au 366 : comme pour la consigne des mots relevant de la journée en cours, j’en fais donc autant pour « la photo du jour ». Est-ce que ça manque ?

 

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement. (Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *