#366 réels

Aujourd’hui noir

mur soleil arbres Aujourd'hui noir

 

Je me voudrais dans le noir.
Les roues des véhicules sur la route, les tac des chauffages, les shhhhh de la chaudière, les clic du clavier, les clac de la souris, les crac des articulations, le iiiii de douleur-brouillard, les voix des enfants, le bruissement de la bouillotte de cerises, le tchac-tchac-tchac du couteau sur les oignons, le son mat des livres jetés, le froissement de la page tournée, les oiseaux de mon téléphone. Toute, la vie m’agresse. Je cherche la bonne distance, celle qui me laissera dans un silence ouaté, les volets refermés.

D’après l’exercice 366 réels à prises rapides
 
 

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement. (Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *