Aujourd’hui hygiène


 

Elle me disait les êtres et les non-êtres, depuis si longtemps. Alors elle a baigné l’enfant à peine là, dans ses pensées et dans l’eau du bain. En berçant la peine et l’angoisse dans une même source, elle se tenait dans la chaleur d’une étreinte, proche de la mère et du monde. Elle a pris soin de dissoudre dans l’eau, la grosseur dans la gorge qui parlait à sa place. Elle a tenu dans cet océan, les deux échos et puis les autres, qui se renvoyaient, se taisaient, se disaient, elle a lavé les traces, les unes après les autres.


D’après l’exercice 366 réels à prises rapides
 
 

2 commentaires sur “2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *