Aujourd’hui machines

Durant quelques minutes elle m’a fascinée, c’était la première fois que j’en voyais une de mes yeux. Cette machine semblait m’observer depuis ses yeux rouges fixés sur moi, juger la partie robotisée de mon être. C’était étrange d’être ainsi survolée pour capter des images des ruines où nous étions. Très vite je n’ai plus supporté le bruit, les pales qui tournaient, le drone qui nous surplombait, je n’ai plus supporté j’étais envahie par leur besoin de se grandir, d’arranger un réel inaccessible.
Ils capturaient ce qu’ils ne pouvaient appréhender, une vision plus globale de la structure du lieu ; ils filmaient leur limite.

D’après l’exercice 366 réels à prises rapides

 


Photos du jour


 
 

ires sur “/span>

6 thoughts on “Aujourd’hui machines

  1. Autant certaines prises de vues par les drônes sont impressionnantes et belles à voir, autant, comme toi, leur bruit et leur présence m’insupporte, comme une nuisance de technologie là où il ne devrait y avoir que le calme de la nature pure.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *