Aujourd’hui ça change tout le temps

Aujourd'hui ça change tout le temps carnet pages

 

Il y aurait toujours ce plus à dire, ce plus de volonté et d’angoisse qui girouette la confiance que je peux avoir en moi, mon écriture, ce qui me pousse à. Hier encore des mots superbes me faisaient songer que je réussissais, ce matin encore je posais sur mon carnet ; ce soir, de voir chez une autre une volonté d’écrire et de se dire écrivain, je me suis demandé soudainement ma légitimité, comme si la sienne remettait la mienne directement en question. Il est évident que quelque chose doit être abandonné de cette pensée borderline. Je suis sans clé, je ne m’ouvre pas.
 

D’après l’exercice 366 réels à prises rapides – Aujourd’hui ça change tout le temps
 
 



 
 

Like

4 commentaires sur “4”

  1. Bien moi je suis sûre que tu as cette qualité ! D’être écrivain. Je me demande souvent si ce ne serait pas un métier qui s’approprie non pas grâce à un diplôme, mais grâce à la confiance… Dans l’imaginaire ? François me dit : on n’est écrivain que lorsqu’on écrit. Ton écriture est très belle dans ce carnet ! Tu vas faire un roman manuscrit ?

    1. Ah ce carnet-ci me sert lorsque je n’écris pas ici (comme par exemple, lorsque je suis sans internet en vacances, ou autre). Mon carnet-roman a une couverture toute noire, écrit au critérium et franchement dans une immense pagaille. Tu ne dirais pas de lui qu’il est bien écrit ^^
      J’écris, je suis donc écrivain. J’y reviens sans cesse, pourtant je me perds sans cesse dans cette incertitude..
      Par la confiance ? Oh oui je pense. La question est, comment acquérir la confiance ? (je la cherche)

  2. la confiance! Un joli mot. Dans la pratique, il est compliqué. Je perds moi aussi parfois confiance puis elle revient. Sur un de mes derniers billets, qui faisait état de mes doutes, une personne a écrit ce mantra « aie confiance en toi comme personne, crois en toi, et remercie-toi, applaudis-toi car personne ne le fera mieux que toi-même » et je le trouve très juste.
    Quant à l’écrivain, nous le sommes tous un peu, pour peu que nous mettions chaque jour un mot après un autre et que ces mots mélangés forment une histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *