Fragment d’aujourd’hui raconté en poésie


 
 

Mes yeux dans la grisaille, j’ai contemplé le froid,
Il transperçait de neige ce que touchaient mes doigts.

Je me tenais courbée, lisant d’une autre les mots,
Tellement concentrée, je me sentais oiseau.

Je me suis envolée avec une tasse de thé
Un peu tenue au chaud, heureuse et tourmentée.

Ce soir je coucherais, mes moineaux excités,
Contemplerais leur souffle, quelque peu édenté

Et filerai sans doute, silencieuse et lointaine,
Dans des songes éclairés par une lune hautaine

Dans le ciel elle dira, les berceuses infinies
Que souffleront nuages et étoiles endormies.
 
 

D’après l’exercice 366 réels à prises rapides
– Fragment d’aujourd’hui raconté en poésie

 
 


2 commentaires sur “2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *