Aujourd’hui tout le monde ne porte pas de lunettes



Et pourquoi donc tout le monde en porterait-il
, les monstres sont dans nos ombres non à l’évidence à la lumière, elles ne serviraient pas elles troubleraient les sens, nous arracheraient aux rêves. Alors dans l’invisible distance de la vision égarée, le monde s’altère dans des formes exubérantes, on je se cache le monde pour ne pas être atteint – folie sans doute. Les regards se déforment jusqu’à l’ultime identité flottante jusqu’à basculer glisser admettre que l’on doit. Voir. Dépasser.
Tous ne sauraient toucher la réalité insoupçonnée des rêves flous.

D’après l’exercice 366 réels à prises rapides – Aujourd’hui tout le monde ne porte pas de lunettes
 


Comme disait le fabuleux Maurice, ce n’était qu’une histoire de rats et d’hommes. Et le plus difficile, c’était de définir qui étaient les rats et qui étaient les hommes.

Terry Pratchett – Le fabuleux Maurice et ses rongeurs savants

gouttes trèfle flou Aujourd'hui tout le monde ne porte pas de lunettes

Je n’ai pas saisi le thème, il m’a été incompréhensible, impossible de voir ce que je pouvais en faire.
Alors ça, parce que vraiment, quoi d’autre. Et que la fatigue est intense.
Et l’absurde. Aussi.
 
 

Like

2 commentaires sur “2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *