Aujourd’hui prouve que j’ai aussi les pieds sur terre


(ou pas)
Je le vois sur le rebord de la fenêtre, droit, ses yeux plantés dans les miens. Je l’entends sauter dans la cuisine, grimper sur le plan de travail ; un objet tinte d’avoir été traversé. Il me suit. Dans chaque pièce. Je pense dans le désordre de la tristesse, je manque, il nous faut une bougie, il me faut les mots, je n’accède pas.
Pour un chat passé de l’autre côté, il est très présent, et moi je flotte la terre sur les pieds.

D’après l’exercice 366 réels à prises rapides – Aujourd’hui prouve que j’ai aussi les pieds sur terre


J’écris ces lignes sur la table devant les volumes couchés auxquels je tiens tellement que je crains sans cesse leur disparition ; on perd seulement l’irremplaçable, me dis-je.
Hélène Cixous – Hyperrêve

marguerite tige Aujourd'hui prouve que j’ai aussi les pieds

ܟ

Et je n’arrive rien à parler d’autre, je me sens enfermée, un peu. A détester si vous saviez, les gens. A me sentir mal de les détester autant, mal de ne pas savoir me sentir bien au milieu d’eux. Mal parfois d’être moi.
La tristesse ne me sied pas.