Aujourd’hui pas malin – et un projet



Je lisais un article et quelques mots m’ont fait sursauter : j’ai aperçu entre deux lignes le challenge de l’année qui va venir et puis cela s’est mis en place. LeChat m’a suggéré ce qui manquait au projet, et c’était là, parfait. Ce n’est peut-être pas malin de m’y prendre si tôt, de me projeter avant même de savoir qui je serai au premier janvier. Je ne voudrais peut-être plus, je ne saurais peut-être pas. Il me semble qu’alors je ne serais plus intégralement moi, que je me serais perdue sur le chemin. Et je ne peux pas tant m’égarer ?

D’après l’exercice 366 réels à prises rapides – Aujourd’hui pas malin


« De la musique ? fit le Patricien. Ah. Racontez-moi ça.»
Il se carra dans son fauteuil, posture qui suggérait une écoute attentive. Question écoute, il était de première force. Il provoquait une espèce de succion mentale. On l’abreuvait de paroles rien que pour échapper au silence.

Terry Pratchett – Accrocs du roc


coquelicot macro Aujourd'hui pas malin
ܟ

En réalité je suis sûre de moi – ou alors presque, et c’est forcément un peu pareil ? -, il me fallait juste épouser ce thème et il ne m’inspirait pas tant – comme souvent. Demain, je vous dévoile ce que j’ai imaginé d’un peu fou, et ne pourra voir le jour qu’avec votre aide. Je suis toute survoltée, il faut bien le dire. J’ai presque peur de ne pas être à la hauteur, de surestimer mes capacités… Il est effrayant de se laisser aller à imaginer un projet d’une telle ampleur, effrayant car ce qui me revient tel un boomerang c’est cette peur, toujours – bien qu’enfantine, parce que soyons sérieux une minute si cela devait arriver j’y survivrais, je travaillerais à autre chose, il n’y a rien ici qui puisse m’anéantir, et pourtant elle est là cette peur, elle est là – oui, il se pourrait bien que personne ne réponde à l’appel, ou alors pas suffisamment de personnes et dans ce cas cela tomberait à l’eau, et cette insécurité est incroyablement difficile. L’intérêt de tout ceci sera donc sur plus d’un niveau, à commencer par me prendre par la main, et m’emmener sur un terrain un peu glissant. Je vous attends, voyez. Et cela devrait être vraiment intéressant, un travail à deux, entre vous et moi. J’ai hâte.

 
 

Like

4 commentaires sur “4”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *