Aujourd’hui une affaire de choix

Aujourd’hui une affaire de choix



Je n’ai pas respecté ce second vœu de silence, je ne pouvais faire face à tant d’écrasement et parler par signes, c’était au-dessus de tout ce que je pouvais imaginer – déjà, garder les yeux ouverts. Je me suis tue d’une autre manière tant d’heures s’étaient perdues, je n’ai pas allumé l’ordinateur, j’ai parlé doucement, je suis restée allongée et finalement j’ai pu lire – écrire dans ma tête tant de vide. Je me suis gardée d’un autre brouhaha intense et ce fut une journée presque parfaite, n’eut été cette fatigue. Il me semble, je suis sur un roman que je ne saurai jamais écrire.

D’après l’exercice 366 réels à prises rapides – Aujourd’hui une affaire de choix


Et contre toute attente, j’ai sombré immédiatement dans un sommeil de velours, la petite main de ma fille dans la mienne comme une étoile tombée du ciel.

Jodi Picoult – La Tristesse des éléphants

ombres herbes soir couchant