Lucidité, crois-tu


 

J’ai comme un doute, il me semble que c’est lié à cet appel et une certaine.. disparition, celle qui ne se fait pas vraiment. Une heure après je souffrais j’entendais je sentais, une heure après peut-on parler de hasard ? une heure après j’y pensais encore, le stress était monté et dans le dos je me suis crispée comme si la personne était dans la pièce. Je voudrais que mon corps me sache capable de gérer seule, sans signaux d’alarme, je l’avais vu senti compris que l’appel me faisait mal.
Dans mon dos une tâche, elle s’est élargie et puis plus rien, je ne l’entends plus s’écouler depuis l’intérieur – est-ce que j’entends est-ce que je vois, c’est lequel qu’on doit dire quand tu n’es rien censé entendre ni voir de ce qu’il se passe dans ton corps – j’entends ou je vois s’écouler la vie, un filet de rivière qui s’échappe quelque part, et je ne sais toujours pas quoi faire de ça. Est-ce qu’on va aux urgences avec un tel questionnement j’ai une hémorragie interne, je l’entends et ça fait si mal c’est à hurler, mais comme c’est la seconde fois et que pour la première je n’ai pas eu besoin de vous, est-ce que je dois vous pensez, m’inquiéter ?
Le SED, cette maladie particulière. Je ne sais jamais quand consulter des personnes qui ne connaitront pas ma maladie.
La douleur n’a plus rien d’inquiétant, elle est journalière.
S’habituer à ça, je ne saisis pas. Cela me frappe, l’habitude me frappe, en a-t-elle le droit seulement. Parce que vraiment, qu’est-ce qu’on peut en faire sinon rire rire rire, qu’est-ce qu’on peut en faire sinon la laisser nous tenir la main jusque dans nos rires, jusque dans nos rêves.
La tâche dans le dos ne s’élargit plus, je n’ai plus de vertige, je n’ai pratiquement plus cette douleur insupportable. Alors je suppose que ça va. Et d’ailleurs je me sens tellement mieux, dehors il y a même le soleil pour quelques heures encore. Ensuite il y aura encore un orage encore de la grêle encore de la pluie, je ne peux pas laver mon linge. Ce sèche-linge m’insupporte de nous avoir lâché comme ça, je pourrais le maudire sur toutes les générations suivantes – sans danger puisque je n’en rachèterai pas. Mais tout de même, les malédictions je ne pratique pas. Cela pourrait fonctionner. Cela fonctionnerait. Ce serait terrible. Il m’arrive comme ça de protéger les gens qui m’ont blessée juste pour ne pas leur envoyer de mal. Avec les énergies, on ne plaisante pas. Il m’arrive comme ça aussi de couper les liens, de placer un miroir, de renvoyer à l’autre l’agression, de me dire je regrette sans regretter, c’est ainsi.
Il me semble que d’avoir coupé le lien, je l’ai fait saigner.
Il va falloir prendre soin, maintenant.
Prendre le soin et doucement le souffler vers le rire.
Il est temps.


Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *