Fraisier des bois

Puisque c’est la saison, je me suis dit.. 😉
Je m’attarde donc également un peu sur son fruit.

Nous avons trouvé cette fleur – que je connaissais très bien, ses feuilles dentelées sont caractéristiques – dans un bois. Évidemment avec son nom me direz-vous, mais où donc pensais-je la trouver ? Et bien dans une clairière, bien davantage. C’est que cette plante a besoin de lumière et que dans un sous-bois, ce n’est pas du tout ce qui prime : les arbres leur volent la vedette. Et pourtant il y avait des fleurs et des fleurs et des fleurs, et puis des fruits et des fruits et des fruits.. Ce fut une surprise folle, ces fraises, un bonheur pour notre sortie !

Nom scientifique complet : Fragaria vesca L., 1753
Autres appellations : Fraisier sauvage, fraisier commun
Famille : Rosacées
Habitat et répartition : Bois, haies, buissons – Dans presque toute la France et en Corse. – Europe ; Asie ; Afrique septentrionale ; Amérique du Nord et du Sud.
Altitude : 0 – 2000 mètres
Floraison : avril à juin (les fleurs sont hermaphrodites autofertiles1)
Cueillettes des fruits : juin, juillet (attention à bien les laver avant de les consommer !)
Utilisation médicinale: Les feuilles, riches en tannins, silice et sels minéraux, sont très riches en vitamine C. En infusion, elles sont astringentes, diurétiques et antirhumatismales. Le rhizome séché utilisé en décoction (on met la racine dans l’eau froide que l’on fera bouillir pendant environ dix minutes) a les mêmes qualités.1

Il existe plus de 600 variétés de fraises cultivées, et l’espèce Fragaria vesca est particulièrement savoureuse et légèrement acidulée.
La fraise des bois est riche en vitamine C, en molécules antioxydantes et en sels minéraux. Elle contient aussi pas mal de fibres, ses petits grains étant composés de pectine.2


8 juin 2018, forêt de Saint Babel (63)

Sources :
. 1 Wiki
. 2 Académie du goût
. Plus bon que nature
.

Like

2 Comments:

  1. Silène

    Coucou Ambre,

    Ça m’a prit un temps infini, mais je peux enfin le faire ! (oui, quoi ? Je sais, je suis sibylline)
    En fait, j’ai une application sur mon téléphone qui me permet de prendre une fleur, ou une plante, en photo, et qui cherche ensuite dans sa base de donnée jusqu’à la trouver. C’est drôlement pratique, et, jusqu’à présent (du moins pour moi), assez fiable.
    Je veux te l’envoyer depuis que je vois que tu t’intéresses aux plantes, mais je n’avais jamais mon téléphone à côté de moi. Voilà qui est fait !

    alors c’est Pl@ntNet, qui a l’avantage d’être gratuit.

    Bises à vous quatre

    1. Merci beaucoup ! Je la connais effectivement. Je l’avais installée (entre temps j’ai fait une reconfiguration d’usine du téléphone et je n’ai rien remis). Le défaut de la chose, c’est que je fais mes photos avec un appareil et non avec le téléphone.. (cela m’arrive ceci dit, c’est seulement très rare). Il se trouve que par hasard, et ça t’aidera peut-être aussi, m’est parvenu le lien très complet d’identification du site :
      https://identify.plantnet-project.org/query/weurope/
      Du coup, je peux chercher directement avec mes photos sur le pc 🙂

      Des bises, Dame Papillon 🙂

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *