Hannah Gadsby

Hier soir, mon mari et moi nous avons écouté Nanette, de Hannah Gadsby. Je pourrais dire regarder parce que c’était une vidéo, mais ce n’est pas cela. Je ne l’ai pas seulement écoutée, je l’ai entendue avec tout ce qui me compose et mes tripes se sont un peu retournées. Je dis un peu, c’était géantissime ce que cette femme a eu d’effet sur moi. Je pense, je la réécouterai. Plus tard. Parce que là tout de suite je porte son histoire plus la mienne, ça fait beaucoup, les ressemblances et les dissonances, j’ai besoin d’un peu de temps, j’ai besoin de pleurer ses mots. Elle parlait à tous et par moment elle me parlait seulement à moi, vous savez. Elle disait la résilience et j’ai tremblé sur mes bases, elle disait la force en nous, la faiblesse en l’autre qui piétine. Oui. Je suis bouleversée. Nous ne parlons pas la même langue, mais vraiment, je voudrais lui dire merci, du fond du cœur merci.

Vous pouvez Regarder-Écouter-Vous-faire-couper-le-souffle Nanette sur Netflix, et même je vous le recommande d’urgence – Hannah vous dirait, surtout si vous êtes un homme blanc cis. Mon mari était bouleversé, croyez bien, lui aussi. On a tous besoin d’écouter cette Dame. Même si après, on reste un peu le regard dans le vide. Ce n’est rien – enfin si, c’est tout – juste le temps de se remettre de la claque (je ne suis pas remise, je ne crois pas que je vais me remettre de si tôt).

Son site internet
Son twitter