Clara Luzia – The Drugs Do Work

 Aucune nuit n’est dormie toutes les nuits le sont, paradoxe des pilules blanches qui ne sont plus bleues et échouent tout autant. Les petites capsules ne savent rien de mon corps, l’indifférence est tellement sienne. Je m’épuise. Pleure. Je pleure sur un inconnu mort je ne l’entends pas, je pleure dans les bras de LeChat alors qu’il me prend simplement contre lui, je pleure devant ma voisine avec son bébé dans les bras – les miens. Ma fatigue me raconte de mille manières, j’accroche un peu les ombres. J’ai la vilaine impression de dire et de faire du délirant, nimporte quoi donc s’éloignant d’une vie où j’en ai une. Parfois je voudrais que les enfants se taisent, c’est si violent je pourrais le devenir juste comme ça, contre un mur comme ma mère. Ça me traverse, ce n’est pas joli. Il me semble être en dépression et finalement non, je ne me saisis plus je méchappe. Aujourd’hui était une bonne journée. C’est rassurant, les bonnes journées. Une île.

Alors quand l’énergie se trouve par-là, je cuisine. Des tartes de légumes, des crumbles, du chou-fleur à l’asiatique – ou indien, ou je ne sais pas voilà. Je ne lis plus vraiment ou alors parfois, comme ça, en passant. J’ai tellement la sensation de ne plus rien faire, je me dis que j’y gagnerais à tenir des notes de mes journées. Pour vérifier que vraiment, je ne fais rien ou que simplement je ne vois plus ce que je fais. Ce doit être ça, je dors mes journées alors je ne vois plus. Dans un élan d’enthousiasme mal placé je songe au nanowrimo pour avancer le roman, une belle idée d’insomniaque, cette chose. Et ainsi je ferais autre chose que de l’école aux enfants ; la plus jolie mauvaise idée, le contrôle est dans deux mois et deux jours, la nouvelle est tombée cette après-midi.. le nanowrimo, vraiment..?
Je crois, je cherche à vivre. Autre chose.

une ancienne photo puisque je n’ai pas encore
réinstallé ni les photos ni mon logiciel

2 Comments:

  1. marie kléber

    Les bonnes journées font du bien.
    Tu ne fais pas rien. Tu es là pour tes enfants. C’est énorme.
    Le nanowrimo j’y pense aussi. J’y pense tous les ans. Puis rien ne se fait.
    Cette année peut-être…

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *