Q Quelqu’une des voix                                
Toujours angélique                                   
– Il s’agit de moi, –                                    
Vertement s’explique :                               

           Ces mille questions
         Qui se ramifient
          N’amènent, au fond,
         Qu’ivresse et folie ;

Reconnais ce tour                                
Si gai, si facile :                                  
Ce n’est qu’onde, flore,                                 
Et c’est ta famille !                                

 

Fêtes de la Patience 
Âge d’Or ; juin 1872

Arthur Rimbaud

Elle m’a dit quelque chose, je n’ai pas entendu. J’ai le casque. Je l’ai fait répéter « ça ne va pas ? » non ça ne va pas .. enfin si ça va .. enfin .. j’ai fini par répondre je suis épuisée mais ce n’est pas ça exactement non plus. J’ai le cerveau explosif, ça se dit ça ? qu’il va crever de les entendre ? que je m’effondre d’entendre des voix en fond toute la journée ? que malgré tout l’amour que je leur porte je n’en peux plus qu’ils aient tous tout le temps quelque chose à  me dire ou à se dire ? Ils sont comme lancés devant moi, des sons vagabonds qu’il faut attraper au vol et dont il faut faire sens – en permanence. J’en ai la peau comme fragmentée.

Nick Cave & The Bad Seeds – Red Right Hand


Nous sommes neuf. Ma filleule-nièce pleure-craque tous les deux jours, Prince secoue ses tics de stress avec sa tête, Hibou envoie ses yeux dans l’espace – toujours sur la droite, ils s’échappent brutalement toutes les 15 secondes – LeChat me tourne autour, il a un besoin d’un contact-peau que je ne peux offrir, mon beau-frère angoisse violemment.. Nous nous effondrons petit à petit parce que nous sommes trop, parce que la solitude n’est même plus un concept existant, parce que nous sommes sous un regard – ou une oreille – en permanence. Nous sommes neuf là où d’autres sont seuls, l’injustice est flagrante. Je meurs d’être neuf et pourtant, je les aime.

 

ça gonfle..

Dame Ambre

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement.

(Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

D'autres mots d'hier et d'avant avant-hier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *