Et la petite souris ?

Et la petite souris ?

Cette année, nous fêtons Noël le 26 décembre. C’est un peu comme une chance supplémentaire d’ouvrir les cadeaux sous la neige, même si finalement, je n’y crois pas réellement. Ou alors, autant qu’au père-noël.. et vu qu’il était du genre à m’apporter des martinets bien emballés (merci maman), ma croyance en lui a été quelque peu prise de vertiges.

Ce matin, je suis triste. Quand je pense que mon fils pourait connaitre ses arrières-grands-parents et être dans la maison de mon enfance, je ne peux m’empêcher de me demander si tout cela vaut le coup. Si maintenant, je n’aurais pas les épaules suffisantes pour affronter ma mère, si mon fils n’est pas désormais assez grand pour se défendre contre elle. Tout en sachant que le stress est mauvais pour ma santé, que cela serait de multiples emmerdements et qu’elle serait tout à fait capable de déménager à côté de chez moi (ce ne serait pas la première fois).

*

Je vais peut-être devoir revoir ma croyance en le père-noël.. il neige, faiblement, comme si elle-même n’y croyait pas non plus, mais bordel il neige !

Je songe à écrire à mes grands-parents.

Seule au monde

Seule au monde

A bout de souffle, nous avons mené le pc dans un boui-boui. Si tout allait bien il nous appelait ce soir, visiblement tout va mal et il y en aura donc pour une semaine. Le monsieur nous a expliqué que vista avait une certaine tendance à faire disparaitre, de temps en temps, des accès aux fichiers (pas les fichiers eux-même, mais je ne vois guère la différence, dans les deux cas c’est mort).

La bonne nouvelle, c’est qu’étant prévoyante mes photos sont sur un DD externe. La mauvaise nouvelle c’est qu’il aurait fallu payer 20 euros de plus pour que je ne perde pas mes favoris (aie aie aie, rien que d’y penser j’en pleure) et les patrons que j’avais trouvé ces deux dernières années. En résumé, n’hésitez pas à me laisser des commentaires avec votre site en lien, parce que j’ai tout perdu et je vais avoir un mal fou à me souvenir d’où je me rendais régulièrement. Et je ne sais même pas comment je vais faire avec les mots de passe que je ne connais pas, firefox étant jusque là mon grand ami.

Je me sens abandonnée par mon pc, trahison profonde tournant autour de ma vie, de mes journées, de ce qui touche à ma vie propre. Je ne suis pas seulement dépendante d’internet, je le suis quasiment encore plus de mon ordinateur. Il y a tant de moi là dedans que ça en est inquiétant. Je vais finir par me prendre pour un tas de pixels..

J’ai un peu peur du jour où tout clashera pour de bon, que l’électricité se sera fait la malle, que pour une raison ou pour une autre il n’y aura plus ni net ni pc en étant de marche.. on aura pas mal de choses à réapprendre.

En attendant, j’ai tout de même mon tout petit portable. Une chance, parce que sinon je pouvais dire adieu au mot de passe de mon blog ^^

A qui le tour ?

A qui le tour ?

Mon pc s’est auto-détruit, je n’en reviens toujours pas. Avec une seule touche.

Mon mari semble-t-il, que j’aime profondément et ce même quand il tue mes pc, ne réfléchit sans doute pas de la même manière en journée et en pleine nuit. Vers ce que je crois être 2h du matin, il s’est dit « ce bip au démarrage est gênant pour le sommeil de mon fils, je vais le supprimer ». Vu que le-dit enfant a deux ans et demi bien sonnés, je ne sais pas pourquoi l’idée lui est venue là, cette nuit. Toujours est-il qu’il a voulu appuyer sur la touche F10 et qu’à la place il a appuyé sur F11.

Et qu’à partir de là, mon pc est mort. Et s’il fait juste semblant, il le fait très bien, même mieux que les araignées à qui on envoie un coup de balai.

Je reconnais, ma mauvaise foi est enclenchée, mon pc n’est pas mort, mais juste agonisant.. Au final, la différence est somme toute à la limite du supportable : il boot en boucle sur F11. Un peu comme si la touche était restée enfoncée. Donc du coup, j’ai tenté toutes les options s’ouvrant à moi avec le menu de F11 : Recovery manager est en mode erreur, la réparation du démarrage refuse de se faire, la restauration antérieure également, il refuse la restauration système et l’outil de diagnostique se moque de moi en faisant style que tout va bien (plus exactement, après vérification il redémarre.. sur F11).

Je tente une réparation via l’invite de commandes, mais je me sens aussi vide d’espoir que pour ma chaudière, tout lâche et je fatigue : pas d’eau chaude, pas de pc, pas fini mes cadeaux, j’ai de la fièvre, j’ai très mal aux mains, et cerise sur le gâteau : l’hôpital veut un fax, juste un fax, rien qu’un fax. Parce qu’ils ne savent pas lire un fichier en jpg. Je vais donc devoir me déplacer jusque là-bas, juste pour pouvoir prendre un rv. En espérant que ça, ils savent le faire sans passer par le fax.

Avec un peu de chance aujourd’hui, je n’aurai pas à récupérer ma belle-sœur des mains des pompiers et je pourrai occuper ma journée à faire tout ce que je dois faire.

Je commence à être un peu à bout.

En fait non.

Après réflexion, j’y suis pleinement.

Confiture d’orange

Confiture d’orange

Tout en douceur, cette confiture, comme sa préparation. Cette couleur, c’est un soleil qui s’invite dans la cuisine..

J’aime ma réconciliation tranquille avec mon petit livre de recettes personnel, même s’il m’aura fallu près de dix années pour cela.

peluresorange.jpg

– 1, 500 Kg de d’oranges épluchées

– 1,2 kg de sucre cristal

– Le jus d’un citron

– Un bâton de vanille

– Une càc de vanille liquide

– 1 sachet de sucre vanillé

– L’écorce d’un quart d’orange (davantage si vous l’aimez plus amère)

– Le zeste d’une autre (même chose)

cuissonoranges.jpg

Peler les oranges, les couper en quartier, enlever les pépins. Mettre dans une marmite, ajouter le zeste. Couper l’écorce en lamelles très fines, la rajouter. Incorporer le jus de citron, les sucres, les vanilles. Faire cuire à feu moyen pendant 2h, mélanger souvent. Mixer les oranges avec un peu de jus, remettre à cuire 15 minutes.

Ébouillanter les pots, verser la confiture brûlante, mettre le couvercle (bien faire attention que ce soit correctement fermé !), et retourner le pot sur la table. Attendre ainsi, jusqu’à complet refroidissement.

confitureorange.jpg

Astuces :

* Une technique un peu plus longue, permet de retirer l’amertume qui gêne tant de personnes. Il faut faire tremper les quartiers d’oranges dans de l’eau froide plusieurs heures (certains disent 24h), puis jeter l’eau, et de faire cuire dans une nouvelle eau. Si encore trop amère, renouveler avant de cuire.

* Ébouillanter les pots et couvercles, puis verser la confiture bouillante, bien fermer le couvercle et retourner vite le pot. Laisser ainsi jusqu’à complet refroidissement. La stérilisation se fait automatiquement !