• #366 réels

    Aujourd’hui une couleur qui sent

    Certaines larmes ont une couleur un peu grise, une odeur un peu triste, le gris compliqué des émotions mêlées d’errance. Je soupire de ce brouillard, navrée ou alors pas tant, peut-être, d’avoir égaré mon odorat – un malentendu, laiteux ou non, qu’en sais-je. Je ne sens plus. Ni le gris ni le triste, il ne reste que les départs, si terriblement durs, de mes petits félins. D’après l’exercice 366 réels à prises rapides – Aujourd’hui une couleur qui sent Mon petit adoré.. Pourtant je me l’étais promis, je ne m’attacherai pas. Uh. Depuis le départ de Nuage, les chatons dorment l’un contre l’autre, serrés. Se sont remis à téter leur…

  • #366 réels

    Aujourd’hui ça passe

    Il riait avec la précaution des affamés. « Nous pourrions, disait-elle, inventer les quelques mille quatre cent quarante minutes qui viennent, lâcher la douleur depuis la mille quatre cent trente neuvième et rire, oh.. rire, nous raconterions les rêveries les carnets les mots, nous toucherions le cœur des tissus doux soyeux en fleurs, nous pourrions, je ne sais pas, changer la vie de place ? » Elle disait « nous » comme s’il était concerné, et il pouvait espérer que ce soit vrai, que ce nous soit vrai, il y tenait fermement comme si elle allait soudainement disparaître en l’arrachant d’entre ses mains. C’est que cela lui passait toujours, elle disait nous, et puis……

  • #366 réels

    Aujourd’hui en noir et blanc

      Une poussière sous les yeux, la vie s’éteignait – un grain ce gris – le brouillard en ouvrant les volets traversait la ville – la mort, la mort cotonneuse absorbait les couleurs – je pleurais, sous le jet de la douche je laissais partir les sombres instants . la douleur parlait fort et moi j’avais envie de rire voler les éclats, elle criait en noir je riais en blanc – est-ce que nous savions voir – le monde devenait gris. D’après l’exercice 366 réels à prises rapides – Aujourd’hui en noir et blanc   Mais trop souvent nous oublions. Nous ne savons plus appeler. Nous parlons silence. Nos langues…

  • #366 réels

    Aujourd’hui une seule question :

    Vais-je pouvoir tenir le rythme ? La couture, le dessin, les enfants, les crises, l’ief, la maison, le ménage, les activités des enfants, l’activité de LeChat, les repas, les goûters, les chatons, les bêtises des chatons, le téléphone, les sms, les mails, les rendez-vous, la fatigue, les courriers, les problèmes, les douleurs, la chaudière, le froid – puisque pas de chauffage -, les sorties, les commandes, les colis, le rangement, le tri, la voisine, les pantalons à coudre, mes projets, mes pleins de projets, mes trop de projets et la vie la vie la vie.. D’après l’exercice 366 réels à prises rapides – Aujourd’hui une seule question : Lingettes ;…