Les grandes et menues découvertes d’Ellika

Les grandes et menues découvertes d’Ellika

Titre : Asa Lind
 
J. dit qu’il faudrait aller dans des endroits nouveaux, des parties du monde inconnues, par exemple. Sinon on ne peut rien découvrir.
Moi je dis : Faux !
La preuve : je suis dans Mon immeuble, là où j’habite, et je n’arrête pas de faire des découvertes. Des découvertes que j’écris dans mon carnet d’expl. ! Donc mon voyage d’exploration existe. Pour de vrai.

 
Je partage avec vous, mes découvertes de la semaine 🙂
Hormis la maison de Hobbit, site sur lequel je suis simplement retombé, et que j’aime revoir encore et encore ^^
 

1 – Le monde incroyablement magnifique des grenouilles, par la photographe Wil Mijer (et puis son site). Je suis en admiration sur son travail, la beauté et la qualité des photos :

Grenouilles - frogs

 

2 – Des montres amusantes, poétiques, incroyables.. il y en a une avec un poulpe, un dragon, des oiseaux animés.. Toutes ne me plaisent pas, mais certaines sont époustouflantes. Je vous laisse deviner celle(s) qui m’a(ont) plu !


 

3 – Des femmes que la chimio a rendu chauves, se font faire des dessins au henné sur la tête, pour un rendu sublime :


 

4 – Et puis ma future maison de hobbit, construite par Simon Dale, évidemment 😀

Simon Dale - house

Rose et le fantôme du miroir

Rose et le fantôme du miroir

Titre : Holly Webb
 

Elle lui passa son miroir, et Rose saisit l’objet avec un étrange battement de coeur. Son visage anxieux apparut dans le verre terni. (…) Ce fut au moment où elle rendait le miroir qu’il se passa quelque chose. Le reflet glissa, trembla, se modifia. Rose crut pendant un instant que c’était toujours son propre visage déformé par un défaut du verre. (…) Cependant, le visage qui lui faisait face n’était pas difforme : c’était toujours le sien, mais avec des différences : pour commencer il était plus âgé, ce qui était impossible, à moins que le miroir ait été enchanté.

 

Je voudrais vous présenter une amie, avant de reprendre mon blog là où je l’ai abandonné et de vous en dire tant et tant..
 
Elle s’appelle Keira, quand elle pose ses mots.
 
C’est sa première fois, son premier blog, les premiers mots déposés sous les yeux d’Autres. Elle est venue tout doucement, et j’ai attendu un peu avant de vous la présenter. Pour qu’elle trouve son chemin tranquillement, pour qu’elle apprivoise son espace, pour que j’ai le temps de le lui rendre doux. Elle a voulu son blog à un moment où je commence à maîtriser le design, et je suis fière d’avoir réussi à le rendre comme elle est, elle. Je n’ai pas encore bien terminé, mais il est proche d’être achevé. Il est temps pour vous de connaitre la douce jeune femme qu’elle est, même si on n’entend pas l’accent, même si on n’y voit pas l’éclat de ses yeux, même si l’écran ne rend pas toujours la pleine mesure de l’intérieur d’une âme.
Le blog n’est qu’un pâle miroir de nous-même, mais quel miroir merveilleux il nous permet tout de même.. !

Laisse tomber ton cartable

Laisse tomber ton cartable

J’ai découvert ce blog, par pur hasard car pour une fois, je ne cherchais rien en particulier. Son blanc
d’hôpital, sa neutralité ont failli me faire repartir mais je suis curieuse de nature. J’ai cherché à comprendre le thème de ce site, m’attendant au départ à lire le blog d’une maman faisant
l’école à son enfant. On en est loin. Elle rassemble tout ce qui concerne l’éducation qui ne concerne pas une classe d’école avec pupitres.

Un post particulièrement, m’a interpellée : en voici l’article : comment internet libère l’éducation de la scolarisation. N’hésitez pas à lire cette expérience 😉