• Ecriture

    Atelier des scribtonautes, les neiges éternelles

    Atelier d’écriture des Scribtonautes, les neiges éternelles :          50 mots à partir de la photo Il fixait la ligne de chemin de fer qui se perdait dans le brouillard, les pieds tendus par l’humidité glacée. Mêlé à la neige et l’angoisse de sa responsabilité, le chemin lui paraissait obscur et trop silencieux. Le rêve des Lucioles… Sur lui reposait la responsabilité de retrouver les survivantes.          

  • Ecriture

    La rumeur du monde tient dans les mains

    Atelier d’écriture   Le texte est venu d’une certaine manière, a pris une autre tournure à la dernière minute… Les enfants criaient leur joie de vivre dans mes oreilles avec leur rollers à leurs pieds et je crois que cela a participé fortement au résultat. Ça et puis cette envie en ce moment, d’apprendre. Ma participation là-bas.       Il lui demande de venir tous les jours, je le sais parce qu’il l’a dit à Cloé et qu’elle me l’a répété. Alors chaque après-midi ils profitent du soleil et de l’eau des fontaines. Il part jouer avec ma fille et Elle, Elle le regarde s’envoler comme un moineau avant…

  • Ecriture

    Écriture automatique – Jamais rien de ce vide là

    Il faudra excuser la forme sinon le fond puisque rien ne se contrôle. Jamais.       Elle ne dit plus. Les journées sont blanches et elle ne le dit plus. A la place elle dit la souplesse pour se tenir entre deux vies, entre deux pages d’un livre, elle dit le rire qu’elle n’a pas depuis qu’il est resté collé sur un pavé, elle dit qu’elle vole et que ça va. Elle ne dit plus. Le reste. Est-ce se tenir à l’écart que de ne plus oser ? Elle s’accroche aux histoires de peur de tomber mais ce n’est pas cela, ce n’est pas la vie, il y a…

  • Ecriture,  Photos - Le Regard des Elfes

    4/52 photo project – flou

    Ce que le flou en dit A quoi penses-tu quand ton regard se plisse. Que sais-tu de la lumière attrapée dans le froid, quand tu es plongé dans la fumée que tu tiens entre les doigts. Ta voix s’éteint dans l’émotion de ta proche disparition et maintenant que tu sais à quoi penses-tu ? Il dit que tout est dans la simplicité du mouvement, dans cet instant infime où il ne touche pas encore le sol. Il le frôle et puis le traverse, s’enfonce et n’en reviendra pas. Il est passé dans cet autre et tu as suivi. La neige les feuilles le vent. Je glisse la main vers les…